mercredi 18 janvier 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Glo-Caf awards : Le Cameroun échoue, la Caf réhabilite Emilienne Mbango Spécial

La cérémonie des récompenses 2016 a eu lieu hier nuit à Abuja au Nigeria.


Pierre Eymerick Aubameyang ne sera pas Meilleur joueur africain de l’année 2016. Bien parti pour succéder à lui-même, l’attaquant gabonais est passé à côté d’un second sacre. Au profit du milieu de couloir algérien Riyad Mahrez, crédité de 361 suffrages contre 313 à son plus sérieux concurrent. Le Fennec d’Algérie récolte les fruits d’une belle saison en club, pour avoir grandement participé au sacre de Leicester en Premier league la saison dernière. Une grande première dans ce championnat huppé d’Europe. Au mois de mai (2016) Mahrez avait déjà été meilleur joueur du championnat anglais de première division. Agé de 25 ans, l’homme qui a terrorisé Oyongo Bitolo à Blida lors du match Algérie-Cameroun, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018, est le premier Algérien récompensé par le trophée de la Caf depuis sa création en 1992. L’attaquant sénégalais Sadio Mané termine à la troisième place avec 186 points.


Pour le compte du titre de meilleur joueur évoluant sur le sol africain, le gardien ougandais Denis Onyango a été le propriétaire du titre. L’homme qui bénéficie de sa participation remarquable dans la qualification de son pays pour la Can 2017, soit 39 ans d’absence, a récolté 252 points, contre 228 pour son coéquipier zimbabwéen des Mamelodi sundowns, Khama Billiat. Le Zambien, Rainford Kalaba, vainqueur de la Coupe de la Confédération avec le TP Mazembe, complète le podium avec 206 points.


Aboudi Onguene à côté du sujet


Chez les dames, le duel n’a pas eu lieu entre la Nigériane Asisat Oshoala et la Camerounaise Aboudi Onguene. La Super Falcon qui mit un terme au rêve des Lionnes indomptables de soulever enfin le trophée de la Can féminine le 03 décembre dernier, a récolté le plus grand nombre de voix. Succédant à la Camerounaise Gaëlle Enganamouit qui l’avait empêchée l’année derrière de succéder à elle-même. Le Nigeria remporte trois autres titres : meilleure nation féminine continentale, le pays des Super Falcons remporte avec Kelechi Iheanacho, le titre de plus prometteur talent, et celui d’Espoir de l’année décerné à Alex Iwobi. Pour le reste, les Mamelodi Sundowns ont été distingués Club de l’année, et leur coach Pitso Mosimane, Meilleur entraîneur. L’Ouganda est désignée Equipe de l’année, le Gambien Bakary Papa Gassama Sifflet d’or pour la troisième année consécutive. Manuel Lopes Nascimento, président de la fédération équato-guinéenne, a été distingué Leader de l’année 2016. Laurent Pokou, décédé en novembre dernier, a reçu, à titre posthume, le titre de Légende du football africain, autant que la Camerounaise Emilienne Mbango. Cette dernière est une des pionnières du football féminin au Cameroun et sur le continent. Celle-ci s’était distinguée en évoluant avec les hommes dans les années 70, sous le maillot des Léopards de Douala.

Dernière modification le vendredi, 06 janvier 2017 22:39

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages