dimanche 19 novembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Bamboutos Fc : L’assemblée générale accouche d’une souris Spécial

Après avoir reconduit Justin Tagouh à la présidence, le Conseil d’administration s’est rebiffé.


La crise perdue à la tête de Bamboutos Fc de Mbouda. Après avoir été reconduit à son poste en début des travaux de l’Assemblée générale extraordinaire du club ce 4 mars 2017, Justin Tagouh a vu la confiance placée en lui se fondre quelques heures seulement, au motif que le quorum n’était pas atteint au moment de sa reconduction. L’homme devra remettre son tablier en jeu dans deux semaines. La décision a été prise en l’absence de celui qui a quitté la salle des travaux quelques temps avant, sous la huée des supporters très remontés contre le président du Conseil d’administration de l’Enfant unique des Bamboutos. Au motif d’un malaise évoqué par le président de séance. Faux, «il n’a eu aucun malaise ; il a été mal à l’aise après les déclarations de Branco», pense Elodie Matchoffo, une supportrice qui a assisté aux travaux de Mbouda. L’ancien Lion indomptable ayant, apprend-on, pris la parole pour dénoncer les tares et dérapages du président qui «outrepasse ses prérogatives». Serge Branco qui a été radié la veille du démarrage de la saison par le président, «pour insuffisances managériales». Mais le manager général limogé avait promis de ne plus laisser l’équipe de son département être «gérée de la sorte». Evoquant les limogeages d’entraîneurs, les interférences du président dans les choix des entraîneurs,…


Et pourtant, malgré les contestations populaires, Justin Tagouh a d’abord été reconduit, avant que la rue et l’intervention des autorités ne change la donne. «Mon analyse est qu’on a un conseil d’administration fictif. Ces gens apparemment ne libèrent pas leurs actions. Tagouh qui dépense un peu s’arroge d’énormes pouvoirs sans contrepoids ; et en fin de compte, se fiche pas mal de ce conseil et règne en maître», analyse Emerand Yemene, fan du club, dans un forum watsapp dédié au club. Maintenant, les choses sont remises à plat et dans deux semaines, l’on devrait connaître le nom du nouveau président de Bamboutos. Avec une forte possibilité de retrouver le président sortant. D’autant plus que «les gens contestent, mais personne ne veut prendre le club», regrette Mathias Tangue, responsable marketing et des relations publiques du club. L’homme qui déclare d’ailleurs avoir été «contacté par les chefs traditionnels pour négocier avec une élite, mais qui a également refusé». Toujours est-il que les choses ne devraient plus être comme avant à Bamboutos. Les supporters ayant promis de s’investir pour le changement. «Nous sommes prêts à reprendre le club et le gérer directement. Nous l’avons déjà fait par le passé», lançait en défi un supporter à la fin de la défaite face au Canon de Yaoundé en ouverture de saison samedi passé.

Dernière modification le samedi, 04 mars 2017 19:47

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages