jeudi 19 avril 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Impôts: de nouvelles mesures pour mobiliser les recettes fiscales en 2017 Spécial

Installé des terminaux électroniques de paiement des impôts dans les services fiscaux, mettre en place un mécanisme de transmission électronique des quittances aux contribuables…sont quelques innovations qui seront mises en œuvre cette année par la Direction générale des impôts.  

A elle seule, la région de l’Extrême-nord aura contribué pour près de 6,2 milliards de francs CFA en termes de recettes fiscales au titre de l’année 2016. Aujourd’hui économiquement sinistrée, du fait des affres du terrorisme, cette région est au centre des attentions de la Direction générale des impôts (DGI), qui s’y est rendue du 16 au 18 février. A Maroua, les collaborateurs de Modeste Mopa Fatoing, directeur général des impôts ont présenté aux opérateurs économiques le régime particulier spécialement inséré dans la Loi de finances 2017 pour relancer l’activité économique dans la zone et dans les régions tout aussi en difficulté.

Ce sont des exonérations fiscales étalées sur 10 ans que le gouvernement a exceptionnellement accordées à des entreprises créatrices d’emplois implantées à l’Extrême-Nord ainsi que des mesures incitatives offertes aux contribuables qui adhèrent aux Centres de gestion agréé (CGA), structure mise sur pied pour assister et encadrer les Petites et moyennes entreprises (PME) dans l’accomplissement de leurs obligations fiscales. En se rapprochant des opérateurs économiques de Maroua ainsi que des autres contribuables de la zone, l’administration de la DGI a tenu à sensibiliser ces derniers sur les recettes fiscales attendues pour l’année en cours.

Ce dialogue initié avec les contribuables a nettement contribué, à en croire la DGI, aux bonnes performances enregistrées l’année dernière en matière de collecte de recettes fiscales. Il est donc question de poursuivre dans cet élan, en combinant à cette méthode de travail les réformes visant à améliorer la qualité de service offert par la DGI aux usagers. Comme en 2016, où un surplus de 128 milliards de francs CFA a été collectée au titre des recettes fiscales, la DGI entend également relever le défi et dépasser le cap de 1843 milliards de francs CFA fixé pour cette année comme recettes fiscales à réaliser. Pour y arriver, la DGI a planifié des actions à mettre en œuvre, lesquelles actions s’adossent sur les acquis des réformes conduites par le passé, (dématérialisation des procédures entamée avec l’extension à toutes les moyennes entreprises de la télé-déclaration, généralisation du paiement des impôts et taxes par virement bancaire…) et portent sur l’instauration de nouvelles mesures visant à améliorer la qualité des services fiscaux.

Dans ce sens, la DGI entend mettre en place un système interactif de suivi en ligne des demandes de remboursement des crédits de TVA et d’autres requêtes adressées à l’administration fiscale. Il sera également question pour la structure que dirige Modeste Mopa Fatoing d’automatiser la délivrance de l’attestation de non redevance et de mettre en place un mécanisme de transmission électronique des quittances aux contribuables. Dans le même élan, l’extension de la télé-déclaration aux centres spécialisés des impôts et à l’enregistrement des mutations des véhicules d’occasion est envisagée, de même que l’installation des terminaux électroniques de paiement des impôts et taxes dans les services fiscaux…Autant d’actions qui permettront d’améliorer les ressources attendues de certains impôts indirects, notamment la TSPP, les droits d’accises, la TVA…

 

 

 

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ÉCONOMIE

0
Partages
0
Partages