mardi 12 décembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Interdiction de la conférence des partis d’opposition, Alice Sadio monte au créneau Spécial

 

Dans un communiqué rendu public le 30 mars dernier, la présidente nationale de l’Alliance des forces progressistes (AFP)  s’est insurgé contre « la main basse de l’administration RDPC » sur les initiatives des partis d’opposition.

 

Intégralité du communiqué:


Halte à la main basse de l’administration RDPC sur les initiatives des partis politiques de l’opposition

La Présidente Nationale de l’AFP, Alice SADIO condamne avec la dernière énergie l’interdiction de la Conférence de Presse organisée par le MRC, le CPP, l’Univers et l’UPC dit des fidèles.
Il est inadmissible qu’au moment où le RDPC use et abuse du matériel administratif et du Trésor Public dans nos villes et villages dans des manifestations, des appels tous azimuts à la candidature de leur président (pourtant déjà candidat d’après les statuts de leur parti) à l’anticipation de l’élection présidentielle, à la révision d’une Constitution constamment violée, les partis politiques de l’opposition quant à eux font l’objet d’interdictions et de répressions récurrentes de la part d’une administration aux ordres et à la solde du RDPC.

 

Les médias sont surveillés et intimidés, les thèmes de discussion auxquels l’on a accès sont triés à la loupe, des réunions et conférences de presses sont interdites, des acteurs politiques méprisés et stigmatisés, etc.
La Présidente Nationale de l’AFP prend l’opinion publique nationale et internationale à témoin et invite les défenseurs des droits de l’homme, de la liberté d’association et d’expression, les défenseurs de la démocratie à soutenir l’opposition camerounaise en ces moments pénibles de déclin des libertés dans notre pays.

Au regard de la désinvolture et du degré de barbarie dont fait montre le parti au pouvoir, la Présidente Nationale de l’AFP réitère, la nécessité pour les vraies forces du changement de fédérer autour d’une plateforme codifiée aux fins d’arrêter un plan de riposte stratégique, global et efficient pour sortir notre cher et beau pays du joug de la dictature. Nous inspirant des écueils de près de trois décennies de lutte jamais parachevé, nous avons obligation de tracer notre trajectoire commune, en tenant compte des préoccupations bien compris de toutes les parties prenantes afin qu’ensemble, nous réfléchissions sur un plan stratégique efficient pour la défense suprême de l’intérêt général.


EN RANGS DISPERSES, NOUS SOMMES VULNERABLES, ENSEMBLE, NOUS SOMMES INVINCIBLES !

La Présidente Nationale

Alice SADIO

Dernière modification le jeudi, 31 mars 2016 09:04

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE POLITIQUE

0
Partages
0
Partages