lundi 25 septembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Diplomatie:Paul Biya et les candidats à la présidentielle Française

  • jeudi, 26 janvier 2017 09:15
  • Écrit par  Michel Ange Nga
François Fillon et Paul Biya François Fillon et Paul Biya

Quels rapports le Président camerounais entretient-il avec les favoris des sondages en France ?

Qui sera le futur président français ? Alors que les prétendants à ce poste affûtent leurs armes, dans les palais en Afrique, chacun y va de son pronostic. Depuis ses fracassantes révélations au Journal du dimanche en 2011 sur les mallettes d’argent exportées des capitales des anciennes colonies françaises vers Paris, l’avocat Robert Bourgi a convaincu l’opinion de ce que les présidents africains scrutent de loin chaque élection présidentielle en France.

Celle de cette année doit bien avoir désolé Paul Biya depuis l’élimination d’Alain Juppé. Le maire de Bordeaux et le Président camerounais entretiennent une vieille amitié, qui dure officiellement depuis plus de 30 ans. C’est Juppé qui avait représenté le Rassemblement pour la République (RPR) au congrès de Bamenda en 1985, qui a vu naitre le Rdpc sur les cendres de l’UNC. Alain Juppé est très vite devenu le principal interlocuteur de Paul Biya dans les milieux de la droite en France.

Jean Louis BorLoo

Le locataire du palais d’Etoudi peut aussi esquisser un rictus depuis que Jean Louis Borloo s’est retiré de la vie politique en France pour se consacrer à son projet d’électrification de l’Afrique. Les deux hommes, de l’avis d’un habitué du palais, entretenaient une relation chaleureuse. Mais pas si sûr que les Radicaux, la famille politique de Jean Louis Borloo, qui soutiendra certainement la candidature de Rame Yade soient proches de Paul Biya. Du temps qu’elle était ministre dans le gouvernement de François Fillon, Rama Yade n’avait jamais vraiment caché le peu de sympathie qu’elle a pour les vieux chefs d’Etat. Elle était même allée jusqu’à risquer sa place en critiquant la visite de Mouammar Khadafi à Paris.

Parmi les prétendants sérieux à la succession de François Hollande, pas sûr non plus que Paul Biya ait la cote. Avec François Fillon, qui a été le Premier ministre de Nicolas Sarkozy pendant cinq ans, l’image que l’Elysée avait de Paul Biya quand il était au pouvoir n’a pas vraiment changé. On se rappelle que Le Canard enchainé, très bien renseigné, rapportait les propos de Nicolas Sarkozy à un conseil de ministre. Celui qui était au moment des faits président proposait de remplacer Paul Biya à Yaoundé au plus vite.

Pour le reste, Paul Biya n’est non plus très en vue dans les milieux de la gauche. Et même si c’était le cas, le quinquennat décevant de François Hollande n’est pas favorable à celui qui va porter les couleurs du parti socialiste. Et qu’en est-il de la grande favorite des sondages, Marine Le Pen ? Si elle connait bien Paul Biya avec qui elle a souvent eu des contacts informels, si on en croit un habitué du palais d’Etoudi, il faut douter que la candidate du Front national ait gardé de la sympathie pour le Président camerounais.

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE POLITIQUE

0
Partages
0
Partages