vendredi 24 novembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Le SMS printer pour sauver les bébés du Sida Spécial

La fondation Clinton en partenariat avec la fondation mtn entendent doter une quarantaine de centres hospitaliers de cet appareil pour réduire considérablement le Vih/sida chez les enfants.  

Le Sms Printer, cet appareil de transmission d’information n’a l’air de rien mais peut tout bonnement sauver les vies de nombreux nouveau-nés et d’enfants atteints du VIH/Sida. Sous forme de compteur miniaturisé avec imprimante incorporée, un clavier et une puce pour le transfert des données, cet appareil médical se veut un moyen de promotion du diagnostic précoce du VIH/Sida chez les bébés issus des mamans séropositives. Car, il permet de transférer dans un court délai les résultats de dépistage du VIH des laboratoires vers les centres de santé. « C’est appareil qui permet de réduire le rendu des résultats de dbs (dry bloc spot) qui est un examen fait aux enfants nés d’une mère de sérologie positive pour vérifier si l’enfant est infecté ou pas » indique, un responsable de la fondation Clinton.  

De nos jours, entre le prélèvement effectué sur un nouveau-né et la mise à disposition des résultats, il s’écoule généralement 30 jours voire plusieurs mois. Ce qui rendait la prise en charge des enfants atteints du VIH lente. Et c’est pour faciliter la prise ne charge des nouveaux nés infectés que la fondation Clinton et la fondation MTN ont formé les techniciens de laboratoire et les chefs des centres de santé sur l’utilisation de cet appareil la semaine dernière à Yaoundé. Il en ressort que l’usage du SMS printer par les centres de santé surtout ceux situés dans les zones reculées permettra de sauver les vies à plusieurs nouveau-nés.  « L’utilisation de cet appareil est simple. On prélève l’enfant dans un centre de santé et on envoie l’échantillon dans les laboratoires de référence qui après examen renvoient automatiquement les résultats dans un court délai au centre de santé. Ce dernier reçoit le résultat sous forme de sms imprimé sur papier. Au même moment, la patiente reçoit un message lui annonçant la disponibilité des résultats. Si l’enfant est détecté positif, on le prend immédiatement en charge en attendant les copies originaux », explique Charles Alem, program manager au laboratoire Chai Cameroon. Selon lui, le SMS printer permet également une traçabilité des patients et un suivie de la courbe d’évolution des malades jusqu’à guérison totale. Pour assurer l’expansion de cette technologie dans la région du Centre et mettre fin au dépistage tardif des enfants, la fondation Clinton en partenariat avec la fondation MTN et le ministère de la Santé a procédé depuis la semaine dernière à l’installation progressif du Sms Printer dans les centres de Santé. Elle entend en fournir 40 appareils dans le Centre. Ayant fait ses preuves dans près de trois centres hospitaliers dans la ville de Yaoundé, la Fondation Clinton envisage également introduire les résultats de la charge virale et tubercule dans le SMS Printer.  

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages