jeudi 17 août 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Sida : 52 830 nouvelles infections en six mois au Cameroun Spécial

Sida : 52 830 nouvelles infections en six mois au Cameroun @newsducamer.com

En révélant ces chiffres ce 1 er décembre, le ministre de la Santé André Mama Fouda a également indiqué que l’enseignement du VIH se fera désormais dans toutes les écoles du primaire, secondaire et de l’enseignement normal, et que des mesures seront prises pour qu’aucun enfant ne naisse plus avec le VIH/Sida au Cameroun.

Entre janvier et juin 2016, 52 830 personnes ont été testées séropositives au Cameroun. Sur ces 52 830 personnes infectées, seules 28 388 personnes ont commencé à suivre le traitement a indiqué pour le déplorer le ministre de la Santé André Mama Fouda. En présidant la 29 eme édition de la journée mondiale de lutte contre le Sida ce 1 er décembre, André Mama Fouda a invité ces personnes testées séropositives à se rendre dans les centres de traitement pour suivre gratuitement le traitement qui leur permettra de baisser la charge virale de cette maladie, de bénéficier d'une prise en charge par les Anti rétroviraux e d'etre régulièrement suivi.

« Ce qui me dérange c’est que ces personnes détectées séropositives savent bien qu’elles sont malades mais ne suivent pas le traitement alors que celui-ci est gratuit et disponible. Nous avons déjà réussi l’objectif d’amener les personnes à se dépister, maintenant il faut les encourager à se traiter », indiquait alors le ministre de la Santé qui entend combattre cette maladie prioritairement chez les personnes les plus touchées au Cameroun, à savoir les adolescents et les jeunes femmes.

Citant le rapport 2016 du programme des Nations Unies sur le VIH/Sida (ONUSIDA), lequel rapport insiste sur l’urgence des actions de prévention du virus spécialement chez les adolescents et les jeunes femmes au Cameroun, André Mama Fouda a annoncé de nouvelles mesures en faveur de ces deux cibles. La première mesure, c’est de faire en sorte qu’aucun enfant ne naisse plus avec le VIH/Sida. A cet effet, le ministre de la Santé indique que la proposition systématique du test de dépistage du VIH/Sida a tout patient en consultation dans une formation sanitaire quel que soit le motif de la consultation sera davantage mis en vigueur.

En plus de cette action, le ministre de la Santé a annoncé un vaste déploiement des accompagnateurs psychosociaux  pédiatriques qui feront des tests de dépistage aux nouveaux nés dans les services de pédiatrie, de consultation prénatale, de vaccination et de maternité. La deuxième mesure annoncée par le ministre de la Santé, par ailleurs président du comité national de lutte contre le Sida est l’enseignement systématique du VIH dans les établissements primaires, secondaire et normal. A en croire André Mama Fouda, il est question que le VIH/Sida soit connu et vulgariser tout comme le paludisme auprès des jeunes et des adolescents.

Ces interventions précise-t-il permettront d’endiguer les nouvelles infections à VIH chez les enfants et les jeunes femmes et réduira davantage le taux de prévalence de cette maladie qui se situe autour de 20% depuis 2004 au Cameroun. En rappel, la 29 eme édition de la journée mondiale contre le Sida est célébrée ce 1 er décembre sous le thème « levons la main pour la prévention du VIH/Sida ».

 

 

Dernière modification le vendredi, 02 décembre 2016 09:14

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages