mardi 30 mai 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Les Lions indomptables : Benjamin Moukandjo, définitivement capitaine Spécial

Le joueur de Lorient porte désormais le brassard depuis quelques matches.

 

Il n’y a plus de doute. Benjamin Moukandjo est le successeur de Stéphane Mbia. Après avoir usé de subterfuges pour le démontrer depuis deux regroupements de l’équipe nationale, Hugo Broos a été presque contraint par la presse au cours d’une conférence de presse donnée hier à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), de s’exprimer sur le sort du brassard des Lions indomptables. «C’est un meneur, il est intelligent, il sait bien parler. Il joue bien. J’étais moi-même surpris. Contre la Gambie, j’avais un problème : il fallait un capitaine. J’ai choisi Moukandjo. En Algérie, les autres joueurs sont revenus, je pouvais donner le brassard à Choupo ou à Aboubakar. Mais j’ai dû choisir ; j’ai parlé à Abou :’’je veux donner le brassard à Moukandjo, est-ce qu’il y a un problème ?’’ Il m’a dit, ‘’il n’y a pas de problème coach’’. Donc Moukandjo reste capitaine», a-t-il fini par déclarer en substance, à propos de Benjamin Moukandjo. Avant de tenter de se défendre. «Moi j’ai fait des choix. Moi ! Les choix sont faits. C’est mon choix. Je ne vous dirais pas ; c’est moi».

 

C’est la confirmation de ce qui était déjà perceptible. En l’absence du capitaine nommé en août 2014 par le ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep), et malgré la présence des deux vice-capitaines que sont Eric-Maxim Choupo Moting, c’est Benjamin Moukandjo qui officiait en porte-parole des joueurs et porteur du brassard. Hugo Broos est allé progressivement, utilisant alternativement son nouveau joker et les deux vice-capitaines du déchu. Stéphane Mbia a joui des avantages liés au poste la dernière fois qu’il a été titularisé, en l’occurrence le match Cameroun-Afrique du sud du 26 mars dernier. Avant de déraper dans une critique jugée excessive contre ses jeunes coéquipiers alignés en lieux et places d’anciens. Depuis lors, l’homme perdra la confiance des autorités. Non aligné trois jours après, puis il ne sera plus convoqué tout simplement. A Vincent Aboubakar de jouer les intérimaires, le temps d’un match. Pendant que Choupo Moting, lui, est régulièrement sur le banc de touche, a profité du remplacement de Moukandjo face à l’Olympique de Marseille, de devenir capitaine pour une mi-temps. Mais depuis, Benjamin Moukandjo est le titulaire du poste « vacant ».

 

Né le 12 novembre 1988, Benjamin Moukandjo a fait ses classes depuis 2006 dans les sélections nationales inférieures, notamment les U20 et les U23, avant d’arriver en équipe A en 2011. Depuis, l’homme est régulièrement présent dans la tanière des Lions indomptables, sans en être véritablement un cadre incontournable. Malgré sa puissance athlétique, doublée de son aisance à manier le cuir dans ces dribbles qui font sa principale qualité. Le repositionnement sur les côtés de l’attaquant de pointe a certainement joué en la défaveur de l’homme qui ne pouvait ainsi challenger avec succès un Samuel Eto’o resté au sommet tout le temps qu’il a passé chez les Quadruples champions d’Afrique. Depuis qu’il lui fait confiance comme capitaine, Hugo Broos tente de ramener son poulain à la pointe de l’attaque. L’heure du Lorientais a sonné.

Dernière modification le mercredi, 02 novembre 2016 21:53

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages