dimanche 30 avril 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Chantal Elombat : « Nos entreprises doivent se concentrer pour être compétitives »

Cette ancienne présidente du Comité national de suivi des négociations des Accords de partenariat économique analyse comment nos entreprises peuvent profiter des opportunités des APE.

 

Depuis le 4 août dernier le Cameroun a procédé à un démantèlement tarifaire avec l’Union européenne. Quel est le niveau de nos entreprises particulièrement les Pme et les Pmi au moment où le Cameroun met en vigueur les APE ?

Dans l’optique d’éviter toute perturbation de ses exportations sur le marché européen à la fin des dispositions commerciales de l’Accord de Cotonou, le Cameroun a signé avec l’union européenne, un Accord de Partenariat Economique Bilatéral. Cet accord qui couvre essentiellement le commerce des marchandises, a permis au Cameroun de garder un accès préférentiel pour ses exportations vers l’Union européenne depuis le 1er janvier 2008. Dans cet accord, le Cameroun a accepté d’ouvrir son marché à concurrence de 80% des importations de l’Union européenne. Cependant, conscient des effets négatifs que pourraient entrainer la mise en œuvre de cet accord et afin de permettre aux entreprises camerounaises notamment les PME et les PMI, de saisir toutes les opportunités liées à l’entrée en vigueur de l’APE, le gouvernement a mis en place un cadre institutionnel dense et normatif. Cependant, beaucoup reste à faire dans le renforcement des capacités productives et de modernisation de nos PME/PMI face à la concurrence internationale. Néanmoins, au vu des résultats obtenus, nous pouvons dire que les entreprises camerounaises sont sur la bonne voie et ne pourraient pas être évincées par la libéralisation des échanges avec l’Union européenne. Certains experts pensent que les Pme et les Pmi sont actuellement fragiles et que l’invasion des produits étrangers sur le marché local conduirait à la faillite de plusieurs d’entre elles. Que répondez-vous à cela?

Je rappelle que le but ultime de l’APE d’étape est de permettre au Cameroun de participer pleinement au commerce international. Dans ce contexte, il est tenu particulièrement compte du niveau de développement actuel du Cameroun. L’APE d’étape devra nous permettre de répondre aux défis de la mondialisation et de nous adapter progressivement aux nouvelles conditions du commerce international, facilitant ainsi la transition de nos PME/PMI vers l’économie mondiale libéralisée. A ce titre, il s’inscrit dans une démarche stratégique visant à préserver l’accès préférentiel des produits camerounais sur le marché européen.

Comment faire pour que nos entreprises soient viables, performantes et compétitives dans ce nouveau marché estimé de près de 500 millions de consommateurs ?

Vous savez le marché européen est un marché exigeant en termes de normes. Le non-respect des normes est un obstacle technique au commerce international. Ainsi, pour conquérir un marché comme celui de l’Union européenne, il est important pour nos entreprises et précisément les PME/PMI d’innover et de moderniser les outils de production, de renforcer et de développer les fonctions marketing et commerciales de l’entreprise et d’implémenter les systèmes de management qui leur permettront d’être certifiées aux normes internationales telles que ISO 9001 ; ISO14001, ISO22000 et OHSAS 18001 et d’exporter sur le marché européen sans soucis. Le Bureau de Mise à Niveau est là pour leur permettre de répondre à toutes ces exigences et c’est encore l’occasion pour nous d’inviter les chefs d’entreprises à adhérer à la mise à niveau. Je précise que l’adhésion est volontaire.

Quelles stratégies doivent adopter nos Pme et Pmi pour conquérir le marché extérieur et s’imposer dans le marché local ?

Pour pouvoir conquérir le marché extérieur et s’imposer dans le marché local, les PM/PMI doivent comme nous l’avons déjà dit produire selon les normes nationales et même internationales, s’organiser et intégrer toutes les fonctions de l’entreprise ainsi qu’identifier et connaître le marché cible. C’est-àdire, être à même de répondre à la demande de façon continue et régulière, surtout produire à moindre coût. Il est aussi important compte tenu de leur taille, que nos PME/PMI, qui exercent dans le même secteur d’activité de se mettre ensemble pour conquérir véritablement les marchés. Elles doivent disposer des ressources humaines qualitatives et quantitatives ainsi que s’approprier une orientation stratégique basée sur la flexibilité et le partenariat.

Que faites-vous pour rendre nos entreprises plus compétitives à l’ère des APE et comment les avez-vous préparé à faire face à la concurrence étrangère ?

Notre apport auprès des entreprises s’articule autour de la modernisation de la gestion financière, des techniques de production, de pénétration des marchés. A cet effet, la mise à niveau globale ou spécifique des entreprises sélectionnées par le Comité de Pilotage du Bureau de mise à niveau consiste pour chaque entreprise à l’examen de l’existant à travers un diagnostic par des experts, la déclinaison d’un plan d’investissement matériel (équipements de production, réfection des zones de fabrication des produits) et immatériel (appui à la gestion commerciale, appui à la mise en place de la comptabilité analytique, bonne pratique d’hygiène et de fabrication, implémentation des systèmes de management ISO 9001, ISO 22000, ISO 14001, techniques de vente, l’assistance technique…), la mise en œuvre desdits plans et à l’octroi des primes.

Où en êtes-vous avec le programme de mise à niveau des entreprises camerounaises en vue de l’entrée en vigueur des APE ? A ce jour, nous avons déjà enregistré 346 demandes d’adhésions d’entreprises au Programme National de Mise à Niveau, 157 entreprises ont été pré-diagnostiquées dans le cadre de l’examen de leur éligibilité comme bénéficiaires et 65 d’entre elles ont été admises au Programme National de Mise à Niveau. Cependant, 23 diagnostics stratégiques globaux ont été réalisés et 16 autres sont en cours de réalisation. Nous avons également réalisé 23 diagnostics système de management réalisés et 9 en cours de finition. De plus, 9 conventions ont été signées avec les entreprises pour la mise en œuvre de leur plan de mise à niveau et 23 autres conventions signées avec les entreprises pour la mise en œuvre de leur accompagnement à la démarche qualité.

Comment faire profiter nos entreprises des APE sachant qu’elles n’exportent pas assez ses produits vers l’Union européenne ? Que gagnent –elles avec les APE ? Quel regard portez-vous sur les APE et pensez-vous que cet accord économique soit bénéfique pour nos entreprises ?

Les accords de partenariat économique vont ouvrir le marché camerounais aux biens européens. A cet effet, la compétitivité de nos entreprises s’avère donc être l’un des défis majeurs à relever afin de leur permettre de profiter de l’APE. A ce titre la mise à niveau des entreprises en tant que pilier de la compétitivité doit être prioritaire. Il est donc du devoir des chefs d’entreprises d’adhérer au Programme National de Mise à Niveau afin de permettre à leurs entreprises de gagner ce pari au travers de cet outil mis en place par le gouvernement. Avec les APE nos entreprises ont la facilité non seulement de vendre sur le marché européen mais aussi d’acheter et de faire rentrer au Cameroun facilement les équipements achetés pour le développement de leurs entreprises. A mon sens l’APE pourrait être très bénéfique pour nos entreprises au-delà du fait que l’UE soit une très grande puissance économique et commerciale. Il revient simplement aux entreprises de savoir se positionner et de profiter des facilités que leur offre l’Etat pour saisir les opportunités des APE.

 

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ÉCONOMIE

0
Partages
0
Partages