lundi 25 septembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Isabelle Kondo, un parcours de banquier

Elle vient d’être promue comme directeur général adjoint de la Bicec

 A Douala le patronyme « Kondo » est respecté et craint comme tous ces patronymes qui se rapportent aux grandes familles commerçantes de cette mégalopole au trois millions d’habitants. Et pourtant, il y a encore quelques semaines, Isabelle Kondo n’était qu’une inconnue pour les Camerounais. Il a fallu attendre le 2 août 2016 avec sa désignation comme directeur général adjoint de la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec), par le conseil d’administration de cette filiale du groupe français Bcpe, pour voir la photo de ce cadre de banque en manchette des journaux.

La promotion d’Isabelle Kondo a surtout retenu l’attention du public parce qu’elle rappelle, sans le vouloir, l’affaire dite « Innocent Ondoua ». Il s’agit du nom de son prédécesseur en fuite pour un détournement présumé de 50 milliards de francs CFA. C’est d’ailleurs depuis le déclenchement de cette affaire et la vacance au poste de directeur général adjoint que le nom d’Isabelle Kondo n’arrêtait pas de circuler comme favorite à ce poste. La rumeur et les bruits de couloirs se sont finalement confirmés. Un choix stratégique pour la Bicec que de faire confiance à un cadre qui connait parfaitement les murs. Isabelle Kondo n’en est donc pas à son premier challenge.

En 2011, elle s’en était allée occuper le poste de directeur régional du Sud-Ouest à Buéa. Un tremplin qui l’a vite portée aux postes de directeur régional Littoral en 2014 et plus tard comme directeur régional Centre/Sud/Est. Mais elle brise le plafond de glace quand elle est nommée au poste stratégique de directrice adjointe des marchés institutionnels. A ce poste, on se souvient de son implication dans l’affaire qui opposait la Bicec à Ibrahim Zakari, un homme d’affaires qui réclamait un peu moins d’un demi-milliard à la Bicec.

 Si on ne lui connait pas une vie mondaine, Isabelle Kondo s’investit par contre dans l’humanitaire et l’aide aux pauvres comme membre du Lions Club « Douala Paradise ». Une association où elle côtoie d’autres femmes de tête à l’instar de Salomine Messio à Bediong, ancienne directrice des programmes à la Crtv, ou encore Lydienne Ngalle Bibehe.

 

Dernière modification le mercredi, 10 août 2016 17:55

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ÉCONOMIE

0
Partages
0
Partages