mercredi 13 décembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Sylvain Honnang, l’ingénieur autodidacte

  • dimanche, 06 mars 2016 17:08
  • Écrit par  Danielle Mouadoumé
Sylvain Honnang, l’ingénieur autodidacte © dribbble.com

Sans BEPC, ni formation technique, il a réussi à se faire une place au soleil. Portrait d’un jeune qui rêvait d’être football mais aujourd’hui est ingénieur.


Son histoire à lui, il faudrait la comparer à celle de Steve Jobs, le visage de Apple. La comparaison peut sembler exagérée, mais il reste que Sylvain Honnang a tout du self made man qui se construit à force de perspicacité sans véritable bagage académique. Il n’est donc pas de la trempe des polytechniciens de la Sylicone valley qui innovent en longueur d’années. Pourtant, même sans avoir subi aucune formation dans le domaine des technologies, Sylvain Honnang vient de surprendre le public en créant la première machine à laver mobile, le Howash.
Et dire que l’histoire de ce fils de Bafang, dans la région de l’Ouest, ne le prédestinait pas au départ à devenir inventeur. Il y a 16 ans, il quitte son pays, le Cameroun, et les bancs du CES de Deido, à Douala où il était scolarisé, pour l’Angleterre. C’était les années où il tapait dans le ballon et rêvait d’une brillante carrière de footballeur. Ses ambitions rencontre malheureusement le courroux de ses parents, qui lui opposeront un non ferme. Surtout après qu’il est plié bagages pour l’Europe sans avoir obtenu son BEPC.
C’est alors que Sylvain Honnang se découvre une passion de manager. Tout jeune, il force le destin en recommande des amis de jeux à des clubs de football. Il se souvient que « ça se passait toujours bien. » Il va donc continuer de jouer le rôle d’agent de joueurs en herbe sans ambition de gagner de l’argent. « Pour moi, c’était une histoire de passion avant tout », se souvient Sylvain Honanng. Et il continue en expliquant : « Le jour où on m’a payé pour avoir placé un joueur, j’ai compris que je pouvais faire de cette activité mon gagne-pain et je me suis lancé. »
« Dans tout ce que j’entreprends je veux être unique, différent et marqué mon temps », confie Sylvain Honnang. C’est cette  volonté qui le conduira à mettre sur pied une laverie écologique ambulante. A l’origine cet appareil était destiné à un usage personnel. Ce premier exemplaire électronique intéressera son entourage qui lui proposera de le commercialiser. Poussé par ses amis et sa famille, il recrutera des ingénieurs pour la faisabilité du produit : Howash était né.
Howash est une laverie écologique mobile de lavage équipée d’un karcher de 50 bars et d’un réservoir d’une capacité de 80 litres d’eau, qui permet 250 lavages de voitures, vitrines, façades des immeubles et les carreaux. Howash dispose dans ses accessoires, d’un shampoing biodégradable fait à base de cire et de Carnibela. Pour l’essuyage, la machine est équipée de serviettes en microfibres ainsi que d’un aspirateur pour l’entretien intérieur du véhicule.

Dernière modification le lundi, 07 mars 2016 00:45

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE LA DIASPORA

0
Partages
0
Partages