dimanche 20 mai 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Sylvain C. Ngue : Le camerounais qui entraine la Turquie Spécial

  • jeudi, 17 mai 2018 13:15
  • Écrit par  Source:africatopsports.com
Sylvain C. Ngue : Le camerounais qui entraine la Turquie Photo Andrea Molla

Un Africain à la tête d’une sélection européenne. Cela ne s’est pas souvent vu. C’est pourtant l’expérience que vit Sylvain Cherokee Ngue. Ce Camerounais est depuis 2017, le sélectionneur de l’équipe nationale de rugby turque. Il raconte son expérience.

 

Comment êtes-vous devenu sélectionneur de la Turquie ?

Il y a eu un appel à candidature et j’ai postulé comme tous les autres candidats et après mon tête- à- tête avec le président de la fédération de rugby le choix s’est porté sur moi. J’ai été recruté en février 2017. Mon contrat expire en juillet 2019. J’ai postulé parce que pour le jeune entraîneur que je suis c’est un énorme challenge et j’adore les challenges. Le rugby c’est ma passion. Entrainer une nation quelle qu’elle soit est extraordinaire, c’est d’autres sensations, une autre approche. Je l’ai vécu comme joueur et aujourd’hui comme entraineur. J’étais heureux.

Vous avez dû partir de votre pays pour vivre à l’étranger. Comment les choses se sont-elles faites ?

Je suis allé à l’étranger en janvier 2002. Je voulais voir ce qui se passe sous d’autres cieux. J’ai séjourné au Mali, au Sénégal et en Turquie. C’était un concours de circonstances. J’étais au Mali de 2002 à 2003, au Sénégal de 2004 à 2014. Je suis en Turquie depuis 2015. Je vis dans la capitale Ankara. Au Cameroun j’ai évolué au sein du Rugby club de Douala de 1999 à 2001. Avec lui, j’ai évolué en première division, mais le championnat était amateur. A l’époque je n’exerçais pas une activité professionnelle. Nous avons été deux fois champion du Cameroun (1999 et 2000) et deux fois vainqueur de la coupe du Cameroun (1999 et 2001). Je garde de mon parcours au Cameroun fe très beau souvenirs. Nous avions un président féru de rugby, qui nous mettait dans des conditions de semi-professionnalisme et cela a fait rêver plus d’un moi y compris. En tant que joueur, j’ai remporté la Coupe du Sénégal en 2005. J’ai été vice-champion du Sénégal en 2007. J’ai rejoint le Metu d’Ankara en 2015. J’ai été entraineur et joueur. Avec le Metu j’ai été champion de Turquie en 2015.

Quel rapport avez-vous avec le Cameroun ?

C’est ma patrie, elle m’a vu naître et grandir. J’y suis revenu en octobre 2017 après 12 ans d’absence. Je vais essayer d’y aller plus souvent.

Que pensez-vous de la situation du rugby là-bas ?

Elle est catastrophique ! Dans la mesure où les jeunes ne vivent plus leur passion à fond et du coup perdent espoir. C’est grave !

Envisagez-vous des actions en faveur de cette discipline au Cameroun?

Le rugby m’a fait et c’est le Cameroun qui m’avait formé. Donc je serais toujours prêt à lui rendre ce qu’il m’a donné. J’ai des projets pour le Cameroun et je les ferai au moment opportun et là où ils prospèreront efficacement.

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages