jeudi 24 août 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Samuel Eto'o Fils: une légende sans fin Spécial

Le goleador camerounais de 35 ans a réalisé un doublé samedi dernier en 29ème journée du championnat turc. 

C'est un Samuel Eto'o particulièrement inspiré qui a pris part à la victoire (4 -2) d'Antalyaspor, son club, sur Galatasaray d'Aurelien Chedjou. L'ancien capitaine des Lions Indomptables a trouvé deux fois le chemin des filets, et a été passeur décisif sur l'un des deux autres buts. Portant ainsi son compteur buts à 19 en Super Lig turque, à seulement deux points du leader de ce classement, Mario Gomez du Besiktas. Ses pourfendeurs pourraient retenir plutôt cette main qui a contrôlé le ballon avant que la tête ne le propulse dans les filets (53'). 

A 35 ans (né le 10 mars 1981), Samuel Eto'o a déjà passé dix-huit ans au sommet du football mondial. De cette Coupe d'Afrique des nations (Can) 1998 qui l'a révélé au monde à 2016, l'homme est resté sous les feux des projecteurs. Au moment où nombre de ses congénères se font oublier dans les annales de l'histoire, l'ex capitaine des Lions indomptables continue de repousser au loin les limites biologiques, pour démontrer la plénitude de son «inépuisable» talent. La force de l'homme réside dans sa rapidité doublée de ses qualités de dribbleur, sa précision de tir et son sens de l'improvisation. 

Lorsque, tout petit, l'écolier de la Kadji sport academy (Ksa) a pour idole Roger Milla, et que, parmi la flopée de footballeurs qu'il rencontre, il choisit de poser avec Joseph Antoine Bell lors de son jubilé, il est aisé de voir en ce garçonnet un esprit doué, une graine de champion qui va à la rencontre de ses semblables. Mais c'est aux côtés des Patrick Mboma, Rigobert Song et Marc-Vivien Foé que la graine germera. Ce fut lors de la Can burkinabè où le Lionceau est venu mieux apprendre. Mais très vite l'appel du destin résonnera. Jeté à l'eau pour suppléer Joseph Désiré Job malade, Samuel Eto'o marquera son territoire. Faisant oublier le titulaire au poste. Mais c'est deux ans plus tard que le monde entier verra exploser le talent pur du natif de Nkon. D'abord à la Can 2000, puis aux jeux olympiques de Sydney la même année, et à la Can 2002, trois compétitions d'envergure remportées par le Cameroun. Samuel Eto'o fait partie des joueurs clés des Lions Indomptables jusqu'à sa retraite internationale en 2014. Et même si les Lions Indomptables doivent attendre 2011 pour soulever un autre trophée, de moindre importance (la Lg Cup), la jeune pépite a grandi et joue sa carte davantage en club. L'homme qui a eu de la peine à s'insérer au Real de Madrid, trouve le terrain fertile à Majorque et enchaine une car- 

rière exceptionnelle couronnée de succès étincelants. Eto'o est le seul Africain (de nationalité) à avoir remporté trois fois la Champion's league européenne. En dehors du Camerounais, seuls Marcel Desailly (Français), Gerard Piqué (Esapgnol) et Paulo Sousa (Portugais) l'ont réussi. 

PARCOURS EXCEPTIONNEL AVEC REBONDISSEMENTS 

Et pourtant rien ne présageait au Camerounais une carrière aussi riche. Lui qui, à son arrivée en Espagne, a eu du mal à s'insérer au Real de Madrid en 1998. Plusieurs fois prêté, le jeune Camerounais trouvera son terrain fertile à Majorque après des essais pas toujours concluant à Leganés et à l'Espanyol de Barcelone. 70 buts en cinq saisons à Majorque ont suffi pour faire regretter Madrid. Et c'est le Fe Barcelone qui récoltera le fruit des efforts consentis par le Lion Indomptable. En cinq saisons, l'homme a inscrit 130 buts (devenant ainsi le 4ème meilleur buteur de l'histoire du club) et ramené deux trophées de Champion's league, avant d'aller offrir son troisième à l'Inter Milan. 

La signature à Anzhy Makhatchkala en Russie, que l'on croyait être le début du déclin du meilleur buteur de l'histoire de la Can, n'aura été 

qu'un faux pas. La renaissance est rapide en Angleterre (Chelsea et Everton), poursuivie en Italie (Sampdoria), se confirme en Turquie (AntaIyaspor). Avec Antalyaspor, Samuel Eto'o tente de déjouer une nouvelle fois les pronostics sur sa fin. L'homme est en passe de devenir le soulier d'or turc cette saison. Et même s'il s'est très souvent illustré par son côté mauvais garçon, très présents dans les intrigues et les faits de société, l'ex capitaine des Lions Indomptables a toujours su rebondir dans les filets. Ralliant d'ailleurs à sa cause une certaine multinationale de la téléphonie mobile qui croit dur qu'«Eto'o peut» tout réussir. En quittant la tunique vert-rouge-jaune, l'attaquant vedette a laissé un compteur à 56 buts. Et le doute suscité par ses successeurs à la ligne offensive des quadruples champions d'Afrique, ne manque pas d'imposer le souvenir du meilleur buteur de l'histoire des Lions indomptables dans les esprits des fans.

Dernière modification le mardi, 19 avril 2016 13:42

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE LA DIASPORA

0
Partages
0
Partages