jeudi 19 avril 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Sud-Ouest : 12 touristes sauvés de l’enfer Spécial

Les étrangers libérés lundi soir ont été remis à leurs ambassades hier.


Ce sont 5 italiens et 7 suisses qui ont été remis hier nuit aux autorités de leurs ambassades par le ministre des Relations extérieures (Minrex). Après quelques heures de captivité entre les mains des sécessionnistes du Southerns Cameroon national council (Scnc), ils ont été délivrés par le Bataillon d’intervention rapide (Bir). Ces touristes du Groupe African Adventure, ont été capturés dans la localité de Moungo-Ndor, arrondissement de Nguti, département de la Manyu. «Alors qu’ils se rendaient au site de ‘’Twin Lakes’’, à peine ils ont débarqués sur le terrain, qu’ils ont été pris en otage par les terroristes », informe Issa Tchiroma Bakary, le ministre de la Communication (Mincom), au cours d’une déclaration faite tard dans la nuit, en compagnie de son collègue du Minrex. «Ils les ont pris vers 16h, la nouvelle est parvenue au Bir qui s’est rapidement déployé, et s’est mis en mouvement. Nos éléments sont arrivés au moment où ils se préparaient à les embarquer pour une destination inconnue et ne s’étant pas préparés pour la riposte, ils ont été surpris», agrémente un officier supérieur du Bir. Aucun des touristes n’a été touché, mais du côté des forces de défense camerounaises, «trois blessés dont un capitaine qui a reçu le plomb sur la dent, mais s vie est hors de danger», indique-t-on. Côté ennemi, plusieurs assaillants neutralisés. Par ailleurs, « les auteurs d’assassinats perpétrés sur des éléments des Forces de Défense et de Sécurité ont également été appréhendés et faits prisonniers ».


En remettant officiellement le gouvernement camerounais a saisi cette occasion pour tenter de rassurer l’opinion nationale et internationale que «nos forces de défense et de sécurité sont à mesure de protéger l’intégrité du territoire camerounais et des touristes». Non sans saluer la collaboration des populations, des comités de vigilance et des chefs traditionnels, qui ont aidé les forces de défense et de sécurité dans cette opération. Rappelant que «quand vous avez visité le Cameroun, vous avez visité toute l’Afrique ». Mais les anciens captifs, eux, ne semblaient pas encore sortis de la torpeur, 24h après leur rapt. Beaucoup ont presque perdu l’usage de la parole. Il s’agit de Ruotolo Tiziana, Gereghetti Soldini Katia Emilia, Quattrini Silvana Carla, Soldini Fulvio, Rondelli Numa Carlo, Eggeman Alfred, Ghiringhelli-Vandone Athos (pour ce qui est des Suisses) ; et de Manfredini Enrico, Calderato Andrea, Miliardi Andrea Gi Carlo, Pontremoli Claudio Diego, Brini Gianfranco (pour les Italiens).

Dernière modification le mercredi, 04 avril 2018 11:56

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages