jeudi 19 avril 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Championnats amateurs : Clin d’œil aux contestataires Spécial

Les Normalisateurs ont réhabilité les clubs des opposants.


Après une réunion de crise tenue jeudi 29 mars 2018 au siège de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) avec les responsables des associations de clubs amateurs reconnues sur le plan national, le Comité de normalisation a établi une liste de clubs devant prendre part aux championnats amateurs pour la saison 2017-2018 sur l’ensemble des dix régions. Une liste de clubs qui étaient déjà alignés la saison dernière et qui a été annulée avant son terme dans différentes régions par les normalisateurs. Avec cette fois, les clubs détenus par les opposants à la Fécafoot, repêchés. Seules les régions de l’Extrême nord, du Nord, du Nord-Ouest, de l’Ouest du sud et du Sud-Ouest n’ont aucun club repêché.


Dans l’Adamaoua, quatre clubs ont été repêchés dont Ngaoundéré Fc de Prosper Nkou Mvondo. Dans le Centre, autant de clubs dont Jeunesse stars d’Akoué Domingo qui certes s’est régulièrement engagé dans les compétitions durant l’ère Tombi à Roko, contrairement aux autres. Dans le Nord, Etoile filante de Garoua d’Abdouraman Hamadou est logée parmi les clubs réglementaires. Pareil pour Eugène Ekeke academy et Jeunesse de Bonamoussadi qui faisaient aussi partie des contestataires, dans le Littoral. Ici, As Dauphins et Ikoba, tous d’Edéa qui étaient sous le coup d’une relégation de deux divisions inférieures en novembre 2015, en raison d’un forfait général constaté à la suite de deux matchs manqués, en protestation contre l’exécutif régional, retrouvent le championnat régional. Seul manque à l’appel Bandjoun Fc de Douala que dirigeait Joseph Antoine Bell. Mais l’ancien portier des Lions indomptables semble bien assuré de faire partie des candidats à la prochaine élection à la Fécafoot. Lui qui malgré les positions aux seins des commissions de la Fifa et de la Caf, continue de lorgner le juteux poste de président de la Fécafoot.


Le clin d’œil des normalisateurs aux contestataires est un argument de poids pour calmer les uns et les autres avant d’engager la phase critique de la normalisation II : le processus électoral. Mais les signaux indiquent que la guerre sera inévitable, tant Me Happi a déjà indiqué que ce ne sont pas tous les clubs affiliés qui prendront part au processus électoral. Circonscrivant aux clubs affiliés au championnat de 2012. De quoi rassurer les contestataires qui ont toujours exigé cela, estimant qu’un fichier électoral élargi aux clubs arrivés après cette période serait faussé.

Dernière modification le samedi, 31 mars 2018 20:51

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages