jeudi 19 avril 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Biya en Chine : une aubaine pour les investisseurs Chinois

Paul Biya n’a pas chômé en  Chine. Premier chef d’Etat  étranger à être reçu par Xi Jinping  depuis le début d’année, le président de la République a profité de son  séjour de trois jours dans l’Empire du  milieu pour nouer et renouveler des contacts politiques et économiques. Après, en effet, sa rencontre au sommet avec homologue chinois au Grand Palais du Peuple, le 22 mars 2018, suivi d’une cérémonie de signature de cinq accords de partenariat portant notamment sur le développement rural, la       construction des infrastructures, l’adduction d’eaux, le renforcement des capacités de production, le renforcement des capacités de ressources humaines et la coopération économique et technique, Paul Biya a discuté avec le lendemain avec « les nouveaux dirigeants chinois à Beijing dans le but de renforcer l’amitié et le partenariat », indiquent les services de communication de la présidence de la République du Cameroun.       

REDUIRE LA DETTE  DU CAMEROUN       

Selon les mêmes sources, Paul Biya a également ouvert le volet économique de sa visite qui s’est poursuivi dans la ville de Shanghai, samedi, 24 mars 2018. Le chef de l’Etat camerounais a rencontré tour à tour le président de l’Assemblée nationale populaire, Li Zhanshu et le premier ministre, Li Keqiang, nouvellement élus. « Ces deux audiences ont été l’occasion de passer une fois de plus en revue les relations       amicales, riches et fructueuses entre nos deux pays. MM. Li Zhanshu       et Li Keqiang ont salué à sa juste valeur, cette visite du président Paul       Biya, premier Chef d’Etat étranger à se rendre en Chine après le renouvellement des instances dirigeantes dans ce pays et premier dirigeant africain depuis le début de l’année », rapportent les mêmes services de communication. Paul Biya et les deux dirigeants chinois ont également « souligné le leadership africain du N°1 camerounais sur les questions de sécurité et de gouvernance ». Et c’est ainsi que « le gouvernement chinois a promis d’annuler une partie de la dette du Cameroun », apprend-on. Pour Paul Biya, la Chine est un exemple à suivre pour les pays africains en général et le Cameroun en particulier       dans sa quête d’émergence. Il a exprimé sa satisfaction pour le soutien       de la Chine dans la lutte contre le terrorisme et ses nombreuses réalisations en vue du développement du Cameroun. Le locataire du Palais de l’Unité a aussi émis le voeu que le partenariat stratégique entre le Cameroun et la Chine se consolide  davantage. Biya s’est ensuite rendu au       siège de l’Organisation internationale pour la recherche sur le bambou et le rotin. L’expérience de la transformation par la Chine du bambou et du       rotin pouvant « inspirer le Cameroun où la transformation de ces produits       se situe encore au stade artisanal ». Le Président de la République a également visité l’entreprise de télécommunications Huawei, partenaire du       Cameroun à travers la société Cameroon Telecommunications (Camtel), le       groupe multimédia StarTimes, partenaire du gouvernement dans la réhabilitation de la télévision nationale, la Crtv. Pour mémoire, Paul Biya s’est rendu en Chine en compagnie d’une délégation comprenant Lejeune Mbella Mbella, ministre des Relations extérieures, Samuel Mvondo Ayolo, directeur du cabinet civil de la présidence, Emmanuel Nganou Ndjoumessi, ministre des Travaux  publics, Mengot Arrey Nkongho, ministre chargé de mission à la présidence, Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire ainsi que Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et de l’Énergie.           

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ÉCONOMIE

0
Partages
0
Partages