jeudi 19 avril 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Coopération: les retombées de la visite de Paul Biya en Chine Spécial

Le chef de l’Etat, Paul Biya ne  rentre pas bredouille de Pékin.  Récemment en visite d’Etat dans  la capitale chinoise, sa sixième visite  dans l’Empire du milieu depuis 1987,  Paul Biya a obtenu la signature de cinq  accords de partenariat entre la Chine et  le Cameroun. Ces engagements mutuels, pour lesquels aucun montant n’a  été officiellement donné, concernent un  accord de coopération économique et  technique, le mémorandum d’accord sur le développement des capacités des ressources  humaines, le protocole d’accord  sur le renforcement de la coopération en  matière d’infrastructures, le développement  rural. Il s’agit également d’un accord-  cadre de capacité de production  entre la Commission nationale chinoise  du développement et de la réforme, et  le ministre camerounais de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey, ainsi que d’un accord de prêt  concessionnel pour le projet d’alimentation  en eau potable dans 9 villes camerounaises,  phase 2. La phase 1 de ce  dernier accord de coopération cité se  concrétise déjà dans les villes de Bafoussam,  Bamenda, Kribi et Sangmélima.  Ces villes bénéficient d’adduction en eau  pour un montant de près de 85 milliards  de francs CFA. Pour la phase 2, le chef  de l’État camerounais avait publié en  début de semaine dernière, un décret  habilitant le Minepat à signer, avec la  banque d’export-import de Chine (Eximbank-  Chine), un accord de prêt d’un  montant de 53,46 milliards de francs  CFA pour sa mise en oeuvre. Ces fonds  visent à alimenter cinq autres villes du  Cameroun notamment Dschang, Yabassi,  Maroua, Garoua et Garoua-Boulaï.  Par ces différents engagements, le  Cameroun et la Chine espèrent impulser  plus de dynamisme dans leurs rapports. 

RELATIONS DE COOPERATION

Les deux pays entretiennent en effet  de vieilles relations de coopération,  particulièrement bénéfiques pour les  deux pays, pensent les experts. La  Chine est actuellement le premier partenaire  commercial du Cameroun et le  premier investisseur (en Investissement  Direct Etranger) au Cameroun  dans la réalisation des projets de développement.  En 2016, le volume des  échanges commerciaux bilatéraux a  atteint le chiffre record de 1510 milliards  de francs CFA. La Chine est particulièrement  présente au Cameroun  dans les domaines de l’alimentation en  eau potable, la médecine, les infrastructures  routières et portuaires, l’hydroélectricité,  les logements sociaux, l’aéronautique civile ou encore les télécommunications.  La coopération est adossée sur un  cadre juridique constitué de plusieurs  accords déjà signés dont les accords  de prêt, de coopération économique et  technique, des accords culturels, de  coopération médicale, commerciale,  de tourisme, un protocole en matière  de formation dans le domaine militaire,  un autre relatif à la promotion et  la protection réciproque des investissements  (signé depuis 1997 et ratifié  par le Cameroun en 2014) ; un protocole  sur les consultations politiques  entre les deux parties signé en juin  2000 et un autre sur l’exemption réciproque  de l’obligation de visa pour les  détenteurs des passeports diplomatiques  ou de service signé le 7 juillet  2016 à Yaoundé. Sans oublier la signature  le 13 janvier 2017 du protocole  d’exécution de l’Accord de Coopération  Culturelle pour la période 2017-2020.  Ce 26 mars, cela fera 47 ans que les  deux pays sont liés par des relations  diplomatiques soudées.   

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ÉCONOMIE

0
Partages
0
Partages