jeudi 19 avril 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Affaire Sdf-Rdpc-Elecam : Le conseil constitutionnel rend son verdict ce lundi Spécial

  • vendredi, 23 mars 2018 17:39
  • Écrit par  Ghislain Ngancha

La juridiction compétente en matière de contentieux préélectoral a exigé la présence de Teingnidetio Jean, candidat Rdpc de l’Ouest déclaré fictif par le SDf, devant le collégial de juges avant de donner sa décision finale.


"Le Conseil ordonne à lundi prochain la comparution du nommé Teingnidetio Jean, candidat titulaire numéro 07 de la liste Rdpc de la région de l’Ouest, à la diligence dudit parti ; renvoie la cause au 19 mars 2018 à 11h pour continuation des débats ». Ainsi en a décidé le Conseil constitutionnel (CC), après plus d’une heure trente de débat, dans l’affaire n°3 qui oppose Paul Tchatchouang, sénateur et candidat du Social Democratic Front (SDF) dans la circonscription de l’Ouest, contre le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) et Election’s cameroon (Elecam). En effet, de tous les six recours examinés par le Conseil jeudi dernier, c’est cette requête du SDF qui a donné du tournis au Conseil constitutionnel. Le candidat SDF réclame le rejet de la liste du Rdpc dans la région de l’Ouest au motif que le candidat n°07 sur la liste du Rdpc, le nommé Joseph Teingnidetio, ne figure pas sur les registres d’état civil de la région. « Il ne s’agit pas de monsieur Joseph Teingnidetio mais de Jean Teingnidetio », rétorque les avocats de la défense du SDF qui affirme que les listes publiées par les journaux Cameroon Tribune et l’Orphelin, ce candidat se prénommerait Joseph.

Suite à cette précision de la défense, le président du CC, Clément Atangana, a immédiatement, exigé aux avocats du Rdpc et d’Elecam de présenter des pièces pour justifier l’authenticité de cette candidature. Après consultation dudit dossier, le SDF a tenté d’attaquer certaines des pièces de l’intéressé notamment le certificat d’individualité et le certificat de non-imposition aux impôts. « Le candidat ne fait aucune menton d’appartenance au Rdpc. La liste est détruite, la jurisprudence est là. Cette liste n’existe pas. Nous n’avons pas l’occasion malheureusement de convoquer la personne dont il s’agit. Vous avez ce pouvoir d’enquête », relève Joseph Mbah Ndam, vice-président à l’Assemblée nationale, mandataire du SDF au collé- gial de juges. La Cour n’a pas été saisie à cet effet, poursuivent les adversaires. « Il est bon qu’on sache que désormais on délivre les certificats de non redevance et non des certificats de non-imposition aux impôts », fait savoir le secrétaire général adjoint du Rdpc, Grégoire Owona à la Cour.

En réponse aux doléances du SDF, le CC a exigé la comparution de Jean Teingnidetio à l’audience de ce lundi 19 mars. Mais le SDF pourra-t-il faire annuler la liste du Rdpc dans la région de l’Ouest ? Paul Tchatchouang reste confiant et espère avoir gain de cause. « C’est une erreur matérielle. Nous n’avons pas besoin de truquer les listes pour gagner dans la région de l’Ouest. Nous attendons tous le verdict du Conseil », lance Grégoire Owona avec sérénité aux journalistes.

En rappel, sur cinq autres affaires débattues, quatre ont été jugées irrecevables et une radiée du rôle. Il s’agit du recours intenté par Pierre Flambeau Ngayap, Secrétaire général et mandataire des listes de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp) qui demandait l’annulation de la liste Rdpc dans l’Adamaoua.

Dernière modification le vendredi, 23 mars 2018 18:24

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE POLITIQUE

0
Partages
0
Partages