jeudi 19 avril 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Réaménagement ministériel : La réponse de Paul Biya aux sécessionnistes Spécial

  • mercredi, 21 mars 2018 13:51
  • Écrit par  Par Junior Stephen Matock

La nomination de Paul Atanga Nji à l’Administration Territoriale, l’entrée de Pauline Nalova Lyonga Egbe au poste de ministre des Enseignements secondaires, deux départements ministériels clés, laisse croire que le président Paul Biya vient de répondre aux réclamations des leaders de la crise anglophone.


Réagissant au réaménagement ministériel, Paul Atanga Nji, désormais ministre de l’Administration Territoriale, affirmait avec assurance que : «le chef de l’Etat a toujours fait des choix préférentiels pour les anglophones ». Les textes du 2 mars dernier portant réaménagement du gouvernement lui donnent raison. En effet, à travers les décrets signés par le président de la République Paul Biya, deux ministères clés reviennent aux ressortissants des régions dites anglophones. Tandis que Paul Atanga Nji, précédemment ministre chargé de mission à la présidence de la République, originaire du département de la Mezam, région du Nord-ouest, se voit confier le portefeuille de l’Administration territoriale. Pauline Nalova Lyonga Egbe, ressortissante de l’autre rive du Moungo, le Sud-Ouest, s’occupera d’un autre mastodonte, le ministère des Enseignements secondaires. Et ce, alors qu’elle était jusqu’alors présidente du Conseil d’Administration de l’hôpital général de Douala.


Pour certains observateurs, cette nouvelle répartition des cartes n’est plus ni moins qu’une réponse, et pas des moindres, de Paul Biya à ceux qui réclamaient à cor et à cri la présence des fils et filles de ces parties du pays à des postes clés du gouvernement. A travers cet acte, estiment d’autres spécialistes, Paul Biya veut mettre un terme aux velléités séparatistes de ceux qui avaient cru se servir de l’argument de la faible représentativité des élites de ces aires géographiques à des ministères de souveraineté. De mémoire donc, c’est la toute première fois que des fils des régions dites anglophones vont occuper des départements ministériels d’envergure.


En plus de Paul Atangi Nji qui conserve par ailleurs le poste de Secrétaire permanent du Conseil national de sécurité, Paul Elung Che, précédemment ministre délégué aux Finances, va s’installer au Palais de l’unité en occupant le poste de Secrétaire général adjoint de la présidence de la République. Poste auparavant occupé par le défunt Peter Agbor Tabi. Sans oublier le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat), chargé de la Planification, Paul Tasong. De retour d’un poste de Commissaire à la Commission de Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Ces mouvements confortent le point de vue de l’ancien secrétaire général de l’Elysée sous l’aire Sarkozy, Claude Guéant qui, dans l’un de ses ouvrages intitulé «quelques vérités à vous dire», affirmait au sujet de Paul Biya que «sans en avoir l’air, il veille à tout».

 

Dernière modification le mercredi, 21 mars 2018 14:01

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE POLITIQUE

0
Partages
0
Partages