mardi 22 mai 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Can 2019 : Péril sur le stade d’Olembe Spécial

Le chef du projet de construction de ce stade a démissionné.

Marc Debandt, le chef du projet de construction du stade d’Olembe a démissionné ce 16 février 2018. Selon des informations concordantes, le Belge subissait des pressions de la part de fonctionnaires tapis au sommet de l’Etat, qui lui réclamaient des retro-commissions. Faux, réagit le groupe Piccini en charge de la construction du chantier. «Les allégations dont parlent les réseaux sociaux ne sont pas fondées», dans un communiqué de presse. «D’autant plus que monsieur Marc Debandt n’est responsable ni de la gestion financière, ni des actas, ni des contrats de l’entreprise». Rappelant que «son travail est essentiellement technique et consiste à gérer les personnels techniques et les matériaux mis à sa disposition par la direction générale de Gruppo Piccini S.A». Assurant que son employé n’a pas apprécié la réorganisation du travail imposée par l’Etat du Cameroun et la Caf et a ainsi préféré «poser sa démission».


Cela arrive au moment où le Cameroun se bat pour convaincre la Confédération africaine de football (Caf) qu’elle peut résoudre l’équation des infrastructures et organiser la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019 à 24 équipes. Et Marc Debandt qui avait rassuré les émissaires de la Caf en janvier dernier, était une caution morale sûre pour le respect des délais. Lui qui le confirmait encore il y a quelques semaines lors de la visite du gouverneur de la Région du Centre, en sa qualité de président du comité des sites de Yaoundé. A l’occasion, Naseri Paul Bea avait indiqué que «nous ferons des descentes régulières dans ce chantier, pour permettre que l’entreprise ne pense pas qu’ils sont seuls. L’État les suit». La partie camerounaise risque plutôt de se retrouver seule si d’autres cadres décidaient de suivre leur chef. Lors de cette visite, Marc Debandt indiquait que «la majorité des poutres et une bonne partie des élément sont en place. Côté nord, On a bien avancé avec les poutres, on a coulé sur place, et l’équipe de pré-montage va commencer dans les jours qui viennent. Côté est, ça suit le programme. En même temps, on a commencé les gradins». Annonçant l’arrivée d’autres pièces préfabriquées au port de Douala à la fin du mois de février. Sur le terrain, près de 700 techniciens, tous grades confondus, s’attellent à ressortir le visage du chantier alors que l’allure des gradins apparaissait déjà.

Ahmad et les menaces


Et voilà que la démission du premier responsable du chantier fait peser de gros risques sur le projet. D’autant plus que la menace d’Ahmad, le président de la Caf continue de menacer le pays de son prédécesseur. Après la première visite d’inspection des émissaires de la Caf (du 11 au 23 janvier 2018), qui a porté sur les stades, les hôtels et les aéroports, le successeur d’Issa Hayatou a déclaré qu’«entre le rapport d’inspection et le cahier de charges, il y a un déficit énorme qu’on demande au Cameroun de rattraper dans la mesure du possible». Aux antipodes des observations des inspecteurs ayant séjourné en terre camerounaise. Ismaïl Mohamed, le chef de la délégation, avait affirmé que «je ne doute pas des capacités du Cameroun à respecter ses engagements». L’Egyptien avait rassuré : «il n´y a pas de Cocan, il n´y a pas de Caf, ni de sites. Nous sommes une seule équipe engagée à réussir la Can 2019. Le rôle de la mission d´inspection est d´observer, guider, conseiller, aider pour garantir le succès de l´évènement». Mais quelques jours plus tard son mandant estime que «des gens veulent mentir».


Lors du Symposium sur le football africain organisé en juillet 2017 au Maroc, la Caf a modifié unilatéralement le cahier de charges de la Can 2019. A quelques semaines de la première visite d’inspection, et à deux ans du tournoi. Le Cameroun avait volontiers cédé au chantage, en promettant des ajustements dans ses prévisions. Mais à la Caf, on semble déterminé à retirer l’organisation contestée par Ahmad. Le Maroc, «nouveau siège» de l’instance, s’est déjà déclaré candidat à la reprise

Dernière modification le lundi, 19 février 2018 14:07

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages