mercredi 21 février 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Conseil constitutionnel : Paul Biya perpétue la gérontocratie Spécial

Le chef de l’Etat a nommé des personnes du 3ème âge.


Paul Biya n’a pas failli à la tradition. Les plus hautes fonctions de la république sont confiées aux personnes à la retraite. Après Marcel Niat Njifendji, président du Sénat (84 ans), Cavaye Djibril, président de l’Assemblée nationale (78 ans), Ayang Luc, président du Conseil économique et social (71 ans), Yang Philémon, premier ministre (71 ans), voici que le président de la République, lui-même âgé de 85 ans dont 35 passés à la tête de l’Etat, vient de nommer un autre congénère à la présidence du Conseil constitutionnel. Clément Atangana est âgé de 77 ans, rejoint la caste des vieillards qui dirigent les plus hautes institutions de la République.


L’homme à qui Paul Biya confie la clé des prochaines élections, sort d’une retraite à peine entamée. Mis à la retraite le 18 décembre 2014, l’ancien rapporteur général des élections à la Cour suprême du Cameroun, n’a pas cru devoir jouir de sa retraite et a choisi d’intégrer le barreau. A cet effet, le néo retraité a prêté serment en 2015, comme avocat. Et moins de trois ans après, Paul Biya a confirmé son aptitude à pouvoir travailler encore pour la nation. Et le patron de la plus haute juridiction nationale, n’est pas seul dans cette situation. La quasi-totalité des 11 membres nommés par le président de la République se recrute parmi les grabataires. C’est le cas d’Emmanuel Bonde qui a quitté le gouvernement en 2015. L’ancien ministre de la Fonction publique âgé de près de 70 ans, développait des signes de fatigue lors de cérémonies officielles. Dans ce registre des revenants, Lekene Donfack qui a quitté le gouvernement en tant que ministre de la Ville, Amadou Tidjani, l’ancien gouverneur de régions qui a été admis à la retraite en 2010, Joseph Marie Bipoun Woum, l’ancien ministre en charge des sports, qui a quitté le gouvernement en 1996. Idem pour Paul Choisy Nkwi, un enseignant d'université aujourd'hui à la retraite. Jean Foumane Akame, 81 ans, est une pièce maîtresse du dispositif. Secrétaire permanent du Conseil supérieur de la magistrature, le conseiller juridique de Paul Biya fait partie des hommes de l’ombre du président de la République, et devrait jouer des rôles importants dans l’ombre.


A 61 ans, Jean Baptiste Baskouda, ancien directeur adjoint du cabinet civil, revient aux affaires après une longue absence. C’est certainement l’un des plus jeunes du groupe. Puisque Florence Rita Arrey totalise 70 ans sur terre. Ce professeur d'université à la retraite. Ou mieux Essombe Emile qui était encore aux affaires en tant que magistrat dans le Sud-ouest. ou alors que Bah Oumarou Sanda, ancien ambassadeur du Cameroun au Tchad.

Dernière modification le jeudi, 08 février 2018 16:31

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE POLITIQUE

0
Partages
0
Partages