mercredi 21 février 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Présidentielle 2018 : Cabral Libii désormais candidat d’Univers Spécial

L’homme a été investi ce week-end à Ngaoundéré.


«Le parti Univers accorde l’investiture au sieur Cabral LibiiLi Ngue Ngue, coordonnateur du mouvement 11 millions de citoyens, pour l’élection présidentielle». C’est une résolution de la réunion du bureau exécutif du parti Univers tenue ce 3 février 2018 à Ngaoundéré. Ainsi, le parti de Prosper Nkou Mvondo a tenu à faire le pas prévu pour ce moment de sa vie. Malgré l’interdiction de manifestation du sous-préfet de Ngaoundéré 2. Dahirou Yaya a formellement interdit la tenue du Congrès du parti dirigé par le professeur Prosper Nkou Mvondo, en évoquant "la précocité de la démarche" au regard de la loi et des informations sécuritaires" dont il dispose. Congrès au cours duquel le parti et les membres de la coordination du mouvement 11 millions de citoyens devaient procéder au choix de celui qui conduira le parti à la prochaine élection présidentielle, ainsi que les listes de candidatures aux autres élections. L’autorité a interdit la manifestation, mais le parti a trouvé une astuce pour régler les problèmes les plus urgents.

Cabral Libii est désormais le candidat du parti à la présidentielle. Mais l’Univers n’a que son candidat, et garde a porte ouverte pour toute coalition jugée nécessaire pour parvenir à l’alternance à la tête du pays. Ainsi, «le parti Univers reste disposé à accompagner le candidat investi dans toute démarche mutualisé de l’opposition, sous la forme des primaires ou de toute autre initiative intégrant l’expression de la volonté du peuple», prévoit une des cinq résolutions. Quant aux législatives et aux municipales, «les candidatures issues du parti Univers et du mouvement 11 millions de citoyens, sont toujours reçues par une commission qui les dévoilera lors du 2ème Congrès», écrit-on. Congrès que les deux parties signataires d’accord prévoient pour le mois de mars 2018, en se basant sur «la liberté légale de réunion» que prévoit la loi en vigueur. Mais le sous-préfet est désormais un adversaire politique pour l’Univers. Le parti a engagé des procédures administratives et judiciaires, notamment pénales, contre l’homme, pour «refus du service dû, abus de fonction et dénonciation calomnieuse». Pour le reste, les militants et sympathisants sont appelés à poursuivre la mobilisation pour les inscriptions sur les listes électorales. 

Dernière modification le lundi, 05 février 2018 18:03

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE POLITIQUE

0
Partages
0
Partages