mercredi 21 février 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Can 2019 : Le dossier Cameroun sur la table de la Caf Spécial

Une assemblée générale de l’instance s’ouvre ce 1er février au Maroc ; avec au menu le rapport de la mission d’inspection.


L’Assemblée générale de la Confédération africaine de football (Caf) s’ouvre ce 2 février 2018 à Rabat au Maroc. A cette occasion ordinaire, et en marge des points régulièrement inscrits à l’ordre du jour, les inspecteurs commis par la Caf pour inspecter les infrastructures du Cameroun en vue de la Coupe d’Afrique des nations (Can) Cameroun 2019, rendront leur rapport au comité exécutif. Une mission dévolue aux représentants du cabinet Roland Berger, le cabinet d’audit greffé aux membres de la Caf pour «assurer la neutralité» du rapport. Lesquels n’ont pas livré leurs sentiments en quittant le Cameroun au terme de leur première visite en terre camerounaise entre le 11 et le 23 janvier dernier. Même si Ismail Mohamed s’est montré rassurant dès les premiers sites visités à Yaoundé : «Je ne doute pas des capacités du Cameroun à respecter ses engagements», avait déclaré le chef e la délégation de inspecteurs, au sortir de l’audience qu’a accordée le gouverneur du Centre. Et à en croire un membre du Comité d’organisation de la Can (Cocan), «les experts de la Caf sont persuadés que le Cameroun organisera sans doute la plus belle Coupe que l’Afrique n’ait jamais eu», rapporte camfoot.com. Déjà, même si les autorités camerounaises se refusent à livrer toute information précise sur l’état d’avancement des chantiers des stades, il reste que le stade Paul Biya d’Olembe et le stade de Garoua, qui sont des chantiers nouveaux, ont considérablement avancé. Pour ce qui est notamment du site d’Olembe d’une capacité de 60 000 places, toutes les pièces préfabriquées en Italie sont arrivées au Cameroun et transportées sur le site du chantier début janvier. De quoi rassurer même l’opinion nationale.


Ajustements


Et en quittant le Cameroun, le chef de mission de la Caf avait déclaré : «il n´y a pas de Cocan, il n´y a pas de CAF, ni de sites. Nous sommes une seule équipe engagée à réussir la Can 2019. Le rôle de la mission d´inspection est d´observer, guider, conseiller, aider pour garantir le succès de l´évènement». Seuls soucis soulevés, le débit de la connexion internet trouvée dans les établissements hôteliers, ainsi que des éléments de confort dans ces lieux d’hébergement. Par ailleurs, il va falloir non seulement changer les filets, mais installer des buts démontables dans les stades devant abriter les matchs, et prévoir quatre vestiaires pour ces stades, au cas où le stade devra abriter deux matchs ; et enfin réajuster le dispositif d’éclairage, pour avoir entre 500 et 600 Lux. Bref, il n’y a que des ajustements à faire, en dehors des infrastructures en cours de construction. Toujours est-il que les techniciens sur le terrain rassurent que toutes ces infrastructures seront livrées au plus tard en décembre 2018. Autant dire qu’il y a peu à redire sur la praticabilité des infrastructures inspectées lors de la première visite. Mais des informations font état de ce que les gendarmes de Roland Berger à qui le patron de la Caf a donné les pleins pouvoirs ne s’accordent pas toujours avec leur mandataire. Ahmad qui n’a jamais caché son désir de retirer au Cameroun l’organisation de la Can 2019.


Ahmad pessimiste


Cependant, il est clair que les Camerounais peuvent être sereins car la Caf ne peut pas encore disposer d’élément probants pour prétendre retirer l’organisation de la Can au pays organisateur qu’est le Cameroun. La première visite d’inspection ayant un protocole restreint en ce qu’«il consiste en la collecte d’informations sur trois aspects : les stades, les hôtels et les aéroports. C’est à partir de là qu’un chronogramme des visites sera dressé sur la base du rapport de la première visite», selon renseigné Félix Zogo, le vice-président de la communication du Cocan. Mais «nous devons rester confiants mais vigilants», a prôné Félix Zogo, le président de la commission communication. Ahmad Ahmad, le nouveau président de la Caf, ayant depuis longtemps minimisé les capacités du Cameroun à relever le défi de l’organisation de cette compétition. Avant même la première visite d’inspection.

Dernière modification le mercredi, 31 janvier 2018 17:27

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages