lundi 21 mai 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Jean-Claude Mbwentchou: « Le gouvernement va respecter ses engagements » Spécial

Jean-Claude Mbwentchou, minhdu Jean-Claude Mbwentchou, minhdu

Que visait cette tournée que vous  avez entreprise conjointement  avec la Communauté urbaine de  Yaoundé et l’entreprise Hysacam ? 

Vous savez que depuis un certain  temps, ce n’est un secret pour personne,  les villes des grandes métropoles  que sont Yaoundé et Douala ont été  l’objet d’insalubrité, de beaucoup d’insalubrité  dans ces villes. Le chef de  l’Etat a prescrit au gouvernement d’élucider  ce problème et de trouver des solutions.  A la suite des réunions avec le  Premier ministre, celui-ci nous a instruit,  avec le ministre des Finances, de trouver  des voies et moyens pour résorber  ce problème de propreté dans ces villes.  Nous avons décidé, avec le délégué du  gouvernement et madame le secrétaire  d’Etat de faire un tour de la ville pour se  rendre compte de l’effectivité du démarrage  des travaux de propreté dans la  ville de Yaoundé. Ceci se fait suite au  début de paiement des arriérés d’Hysacam.  Le gouvernement a pris toutes les  dispositions pour que les villes camerounaises  soient propres. Après le tour que  nous avons effectué, on note une nette  embellie, malgré le fait qu’il subsiste  quelques poches insalubres. Le Délégué  du gouvernement, en liaison avec Hysacam  trouvera des solutions pour résoudre  ce problème de bacs à ordures. Mais  aussi le problème de site où il y a également  des aménagements à faire. Nous  devons relever qu’il y a quelques problèmes  qui ne relèvent pas de la CUY,  encore d’Hysacam mais plutôt des populations.  Il s’agit de l’incivisme des uns  et des autres. Il faut qu’on comprenne  qu’il faut toujours jeter les ordures là où  c’est prévu. Nous avons en outre  constaté au niveau des marchés qu’il y  a encore un peu de désordre. Les prescriptions  ont été données. Je pense que  dans les semaines à venir, on trouvera  des solutions. Je dois par ailleurs féliciter  Hysacam pour le travail qui a été  abattu pendant ces deux semaines.  Nous voulons que ça continu sans s’arrêter.  Il y a pas de problème d’indisponibilité  du gouvernement, nous devons  tout faire pour respecter nos engagements,  et nous sommes engagés dans  une année délicate et importante, les  villes doivent être propres. 

L’ouverture du secteur à la  concurrence est-elle toujours  d’actualité ? 

L’ouverture à la concurrence relève des  très hautes instructions du Chef de  l’Etat. En clair, cette question demeure  d’actualité et ne saurait souffrir d’aucun  point d’ombre. Et d’ailleurs, le Délégué  du gouvernement a déjà préparé des  dossiers d’appel d’offres dans ce sens,  le ministre des Marchés publics est en  train de prendre des dispositions. Mais  l’appel à la concurrence ne veut pas dire  qu’on ferme la concurrence à celle qui  est déjà là. Au contraire, nous pensons  que Hysacam devrait prendre des dispositions.  L’appel à la concurrence demande  à se remettre en cause, je pense  que c’est important. 

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages