mardi 22 mai 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Éducation de base : La grève n’a pas eu lieu Spécial

La rentrée scolaire du deuxième trimestre s’est bien déroulée.


Charles Koung n’est pas très mécontent, mais se montre quelque peu déçu : «il y a trop de peureux parmi nous, et certains ne connaissent pas leurs droits», fait observer le président du Syndicat national des instituteurs contractuels et maîtres de parents (Snicomp). C’est que, dans l’ensemble, notamment dans la ville de Yaoundé, le mot d’ordre de grève lancé par le Snicomp n’a pas été respecté par les concernés eux-mêmes. Même si le point que le patron du Snicomp fait, parle d'une grève largement respectée dans les régions de l'Adamaoua, de l'Ouest, le Littoral et l'Extrême nord.


Peut-être par peur de représailles que laissaient entrevoir l’instruction de la ministre de l’Education de base (Minedub). Youssouf Adidja Alim qui a demandé aux inspecteurs d’arrondissement d’organiser des descentes sur le terrain afin de s’assurer de l’effectivité de la rentrée scolaire sur toute l’étendue du territoire. Et la Minedub elle-même a montré l’exemple dans quelques arrondissements de Yaoundé. Pour se satisfaire de ce que «la rentrée est effective. Elle est peut-être timide à certains endroits mais c’est tout à fait normal». Mais «nous vérifions aussi l’état de propreté», souligne la patronne de l’éducation de base. Toujours est-il que le gendarme ne pouvait être reçu par les bruits de botte. La suite risquera d’être une partie du jeu du chat et de la souris.

Dernière modification le lundi, 08 janvier 2018 19:32

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages