mardi 22 mai 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Fécafoot : Le scrutin sera uninominal Spécial

Le président du Comité de normalisation  l’a déclaré ce soir.

 

A en croire Me Happi Dieudonné, «c’est ce jour, 14 décembre 2017, que le projet des textes de la Fédération camerounaise a été transmis à la Fifa pour validation». Une première étape avant l’adoption desdits textes par l’assemblée générale de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Et jusqu’ici, nul ne connait le temps que mettront les textes à Zurich avant d’être retournés à la Fécafoot pour la suite du processus électoral. Mais déjà, «le scrutin sera uninominal», peut déjà assurer le président du Comité de normalisation. «C’est le secret que je peux vous livrer », confie le patron de la normalisation. Et d’expliquer que «le scrutin de liste est ce qui a le plus créé des problèmes dans les élections à la Fécafoot. Chaque poste du comité exécutif sera passé au scrutin uninominal».


Pour le reste, rien à se mettre sous la dent. Toujours est-il que c’est la phase la plus critique du mandat du comité de normalisation qui commence. Alors que Dieudonné Happi et ses collaborateurs ont déjà épuisé la moitié de leur séjour initial. En trois mois, voire un peu moins, il va falloir adopter les textes et organiser le processus électoral, avec le contentieux qui peut prendre des délais élastiques. «Ne vous inquiétez pas. Nous avons pris l’engagement de tenir les délais, à savoir le 28 février 2018», assure le normalisateur en chef. «Ce qui importe plus ce sont les statuts. ça ne veut pas dire que les autres commissions ne comptent pas. Nous avons un chronogramme, et les contraintes de temps sont les mêmes pour toutes les commissions. Toujours est-il que si tout se passe bien, le rapport de la commission de révision des textes rendra sa copie à la fin du mois de décembre, et ainsi, si au 15 janvier les textes sont adoptés (par l’assemblée générale), les élections auront bien lieu en février», envisage-t-il. Se donnant à peu près deux semaines à chaque étape pour le contentieux électorale.


Mais l’homme qui se montre si sûr, conditionne le respect de ces délais : «tout ne dépend pas de nous ; les parties proposent des amendements qu’il faut intégrer. Et les acteurs c’est la Fifa, ce sont les membres de l’assemblée générale», souligne-t-il. Le Comité de normalisation peut avoir la garantie que les textes passeront comme une lettre à la poste, en ce sens que «la Fifa suit de près ; nous leur rendons compte de façon formelle tous les mois, de façon informelle assez régulièrement et des entretiens téléphoniques très réguliers». Aussi «les projets de textes que nous avons envoyés à la Fifa sont le fruit de contributions diverses. Nous avons lancé les appels et aussi bien les acteurs que d’autres contributeurs», salue-t-il.

Dernière modification le jeudi, 14 décembre 2017 21:40

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages