jeudi 19 avril 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Le Cameroun évalue la contribution des pays émergents

Les projets financés par les pays émergents au Cameroun ont récemment fait l’objet d’évaluation à Yaoundé. C’était à l’occasion de la revue annuelle 2017 du portefeuille de coopération entre le Cameroun et les pays émergents. Présidée par le secrétaire général du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Jean Tchoffo, cette rencontre avait comme objectif, l’évaluation du progrès réalisé vers l’atteinte des résultats planifiés pour chaque projet, mais aussi l’évaluation de la performance de tout le portefeuille en général. De manière spécifique, il est question : d’apprécier le dynamisme de la coopération entre les parties, d’identifier les contraintes à l’origine de la sous-performance de certains projets du portefeuille de coopération. C’était aussi l’occasion pour les participants de procéder à une analyse profonde des causes de non performances des projets, ce qui permettra le cas échéant, de prendre les dispositions convenantes. Prenant la parole au cours de cette cérémonie, le secrétaire général du Minepat salué la contribution des pays émergents dans le programme de développement du Cameroun, notamment la Chine, la Turquie, l’Inde, la Corée du Sud, la Russie et le Brésil. Il a par ailleurs indiqué que de manière globale, les projets financés par ces pays connaissent une évolution positive. Cependant, il a mentionné que certains projets connaissent quelques difficultés liées à leur caractère immature. Jean Tchoffo a toutefois rassuré que les résolutions de cette revue annuelle vont compléter les solutions déjà préparées par le gouvernement pour résorber ce problème. L’un des participants à cette rencontre, Halit Yassir Ozogul, Turque de nationalité et président de l’Association camerounaise pour l’aide et la solidarité a fait savoir que les projets d’éducation dans lesquels son association s’investie au Cameroun connaissent « une bonne évolution, malgré les pesanteurs administratives, notamment douanières qui freinent souvent le retrait de certains matériels au niveau du Port de Douala ». Notons que les projets dans lesquels les pays émergents investissent au Cameroun son entre autres, la construction du barrage hydroélectrique de Memve’ele, la construction des stades de Limbe et Douala, le Complexe multisport de Japoma, l’hôpital fédéral de Garoua.

VISITE DES SITES

L’innovation majeure de cette revue annuelle réside sur la rupture observée dans le suivi efficace des projets. Désormais, il n’est plus question de se contenter des exposés des différents coordonnateurs, mais il est envisagé de se rendre sur les sites des projets, notamment ceux qui rencontrent beaucoup de difficultés. Ceci permet d’avoir une vision plus avisée. Celles-ci ont eu lieu du 12 décembre 2017 pour le portefeuille de

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ÉCONOMIE

0
Partages
0
Partages