mercredi 24 janvier 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Le Gicam annonce une assemblée générale ce mois Spécial

Les adhérents du Groupement  Inter-patronal du Cameroun   (Gicam) sont convoqués en assemblée générale ordinaire le jeudi   21 décembre prochain à Douala. L’annonce a été rendue publique par Célestin   Tawamba, le président de cette organisation patronale, la plus représentative   du pays. Mais si la date de   cette rencontre est connue, le mystère   plane toujours sur l’identité de l’invité spécial du Gicam.   C’est une vieille habitude pour les patrons de toujours inviter une personnalité   du monde des affaires ou de   l’appareil gouvernemental. Pour cette   année, les membres du Gicam ne   comptent pas déroger à la règle. En attendant de connaitre l’identité de  l’invité spécial de cette année, il reste   évident que l’exposé de ce dernier va   constituer le clou des échanges le 21 décembre prochain. Car les patrons   n’ont pas fait mystère de l’ordre du   jour de leur prochaine assemblée générale   ordinaire.   On apprend donc qu’avant l’exposé   de l’invité spécial et l’échange qui va   accompagner cet exposé, les membres   du Gicam vont faire un round-up   des projets prioritaires de leur organisation.   A commencer par l’audit institutionnel   du Gicam.

On se souvient   que Célestin Tawamba a lancé cet   audit en juin dernier, tout juste une   semaine après son élection à la tête   du premier patronat camerounais.   Dans le communiqué qu’il signait   alors, le président expliquait que : «   les conclusions de cet audit permettront   de restructurer et moderniser le   Gicam en vue d’en accroître la légitimité,   les capacités et l’efficacité ».   A côté de ce projet, le Gicam veut   pérenniser le concept du « Forum   des PME camerounaises ». Le premier   forum du genre s’est tenu le 24   octobre dernier au siège du Gicam au   quartier Bonandjo à Douala. Pour les   patrons camerounais, il est urgent de   résoudre le problème de la surmortalité   des PME sur le triangle national,   mais aussi celui de leur faible   capacité de productivité. Une véritable   préoccupation pour l’équipe de   Célestin Tawamba. Et tout indique   que la prochaine édition du Forum   des PME camerounaises est en route.  

Cette assemblée générale va aussi   donner aux patrons l’occasion de réfléchir   sur le poids économique de   leur organisation. Et tout laisse aussi   penser qu’ils vont discuter de la   conjoncture économique actuelle.   Sans oublier le budget 2018 pour lequel   le Gicam avait déjà fait cinq reproches   : leur exclusion lors de   l’élaboration du projet de loi de finances   2018, l’augmentation tous   azimuts de la pression fiscale, l’aggravation   des contraintes imposées   aux patrons, l’affaiblissement du dispositif   de remboursement des crédits   TVA et le caractère répressif de la loi   de finances qui sera votée au parlement.  

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ÉCONOMIE

0
Partages
0
Partages