mardi 12 décembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Budget : le Mincommerce décroche 8 milliards

L’enveloppe permettra principalement d’assurer la participation du Cameroun aux foires de Lagos et d’Abuja, élargir l’assiette des entreprises et produits industriels camerounais éligibles aux régimes préférentiels communautaires. 

Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre du Commerce a récemment expliqué devant la Commission des finances et du budget l’usage qu’il entendait faire des 8,76 milliards de francs CFA qui ont été alloués à son département ministériel. Il s’agira d’assurer la participation du Cameroun aux Foires de Lagos et d’Abuja pour optimiser les opportunités qu’offre le marché nigérian. Organiser la 9ème édition de la Foire Transfrontalière de la Cemac, élargir l’assiette des entreprises et produits industriels camerounais éligibles aux régimes préférentiels Communautaires de la Cemac et de la Ceeac ; procéder au déploiement permanent des Brigades des Contrôles et de la Répression des Fraudes, mais aussi mettre en place des infrastructures marchandes, à travers la construction de 13 nouvelles halles de marchés périodiques dans les 10 régions.

A ceci s’ajoute la construction de nouveaux Centres commerciaux et la généralisation des structures dédiées à la grande distribution dans les zones périphériques. Le ministre du Commerce souhaite également entamer la construction des Complexes régionaux de magasins-témoins par le biais de la Mission des approvisionnements des produits de grande consommation –Mirap. Il entend aussi procéder aux vérifications primitives et périodiques des instruments de mesures, d’acquérir deux camions–étalon, de moderniser la production et la diffusion de la mercuriale des prix. Il est aussi prévu le renforcement du dispositif de déploiement du Système de gestion des recettes métrologiques –Sygerm. Toujours en matière d’organisation des foires commerciales, la Foire internationale des Affaires et du Commerce (Fiac) est un rendez- vous consigné dans la feuille de route du Mincommerce du 24 mars au 08 avril 2018 à Douala. En plus, ce département ministériel, mise sur l’intensification de l’organisation des caravanes itinérantes de ventes promotionnelles des produits de grande consommation de masse. En plus de la généralisation de l’organisation des marchés forains et témoins périodiques sur l’ensemble du pays. Dans la même veine, figure le déploiement des concepts « la Rentrée commerciale » la « Quinzaine de Noel » ou les « Journées de la Consommation ». En ce qui concerne la gouvernance et l’appui institutionnel, le Mincommerce envisage d’améliorer le cadre et les conditions de travail du personnel, d’élaborer le Guide sur les Accords Commerciaux, le Recueil des textes sur le Commerce, le Schéma Directeur informatique et l’annuaire statistique sur le Commerce, etc.

 Sur le plan sous régional, Luc Magloire Mbarga Atangana veut tirer profit du vaste marché de la zone. Notons à cet effet que les 150 millions de consommateurs que compte la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac). Il est donc question, selon le ministre, « d’intensifier les exportations vers ce marché ». Sans oublier le Nigéria dont le nombre de consommateurs potentiels est estimé à 170 millions. L’ouverture de la zone de libre échange en Afrique dès 2018, est aussi une occasion le Mincommerce veut saisir. Et c’est plus d’un milliard trois cents millions de consommateurs qui sont sur le viseur.

Autre atout : le marché de l’Union européenne. Partenaire traditionnel du Cameroun. Les produits camerounais accèdent à ce marché en franchise de douane. Il représente 500 millions de consommateurs. Le Cameroun est aussi éligible à la loi américaine pour les opportunités économiques en Afrique – Agoa- avec le marché américain 330 millions de consommateurs, il est question d’impulser l’offre pour satisfaire la demande régionale. Le Cameroun et le Nigéria échangent dans le cadre d’harmonisation des normes pour une libre circulation des marchandises dans les deux pays.

 

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ÉCONOMIE

0
Partages
0
Partages