lundi 11 décembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Daniel Djeumen : « Quelque chose pourra changer dans cette nation au cours de cette année» Spécial

Intervenant à la 8ème édition de la Matinale de prière pour le Cameroun, cet étudiant en 2ème année Biologie, 16 ans, a arraché des ovations par son art oratoire et sa maîtrise de son sujet.

 

Dans la série de prières dites, la vôtre a été ovationnée et largement. Presque de l’inédit. Comment avez-vous vécu cela ?


En fait les gens ont l’habitude d’être challengés par la parole de Dieu, surtout lorsque c’est quelqu’un qui la leur récite. Je pense que ça a marqué le cœur des leaders et des hauts dirigeants de ce pays et qui étaient présents. Ce n’est pas forcément de l’inédit ; mais je pense que ça a bousculé certaines personnes.


Personnellement vous êtes satisfaits d’avoir pu toucher les cœurs des dirigeants qui semblent souvent durs à pénétrer ?


Toucher le cœur des dirigeants, je dirais non. Mais comme Jésus dit, «si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez et cela vous sera accordé». C’est dans Jean 15-7. Je pense, et c’est une certitude, que j’ai eu l’aide de Dieu pour faire cela. Donc cela ne vient pas de moi ; c’est juste un don de Dieu. Si les instances ont été touchées, je n’ai qu’à remercier Dieu pour ce qu’il a fait.


Pendant toute votre prise de parole, vous n’avez pas regardé vos notes comme les autres ; d’où vous vient cette force ?


J’ai eu à retenir le texte. C’est vrai que je me suis préparé longtemps à l’avance. J’ai eu le temps de le retenir et de comprendre le sens des différentes paroles. Donc je ne faisais pas que retenir, mais je cherchais aussi à comprendre le sens de ce que je disais. C’est ce qui m’a permis de mieux retenir et de mieux m’accaparer du texte.


Est-ce qu’on peut dire que vous avez une mission pour cette nation ? Vous la ressentez ?


Je vais dire que la mission que j’ai pour cette nation se résume dans Mathieu 28, verset 19 : «Allez et faites de toutes les nations mes disciplines». Et elle s’applique prioritairement sur mes camarades du campus : «Vas faire de tous les étudiants les disciples du Christ».


C’est vrai que c’est votre première participation à cette prière, mais est-ce qu’il y a des raisons de croire que quelque chose va changer dans cette nation ?


Il y a de fortes raisons de croire que quelque chose va changer dans cette nation, lorsque l’élite camerounaise se met ensemble pour prier. Christ dit dans sa parole que «si deux ou trois sont réunis, je suis au milieu d’eux». Alors je pense que quelque chose pourra changer dans cette nation au cours de cette année.
Je vous remercie

Dernière modification le mercredi, 22 novembre 2017 20:13

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages