lundi 11 décembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Paix et prospérité : Concert de prières pour le Cameroun et ses institutions Spécial

La 8ème édition de la Matinale de prière pour le Cameroun a eu lieu hier à Yaoundé.


Mgr Jean Mbarga n’est pas passé par quatre chemins pour proclamer que «notre humanité est en crise», lors de la 8ème édition de la Cameroon national prayer breakfast (Cnpb) organisée ce 21 novembre 2017 au Hilton hôtel de Yaoundé. Pour l’archevêque métropolitain de Yaoundé, «nous sommes dans un monde dont les soifs nous embarrassent : soif de paix, soif du bien-être, soif de vie, soif du naturel, soif de Dieu, etc», a-t-il répertorié. Cependant, «la soif du spirituel est remplacée malheureusement par le spiritisme, le magisme, le satanisme ; quant à la soif de vie, de nombreux textes ont été écrits jusqu’aux Nations unies pour protéger la vie humaine, mais …comme le disait le Saint père Jean Paul II, c’est la culture de la mort qui s’intensifie ; la soif de Dieu est visible, mais regardez l’explosion des sectes,…» regrette-tt-il dans son sermon. Et le Cameroun n’échappe pas à cette logique dévastatrice du monde de Dieu. «Le repli identitaire menace la cohésion sociale», relève-t-il pour déplorer la fin de l’existence d’un «îlot de paix, d’un îlot de stabilité» en Afrique centrale.


Si l’échec est collectif, le leader religieux accuse principalement les élites. «La communauté vaut ce que valent ses élites», philosophe celui qui enseigne que «l’élite évoque la prééminence», et donc «le leadership». Et que «les élites exercent un certain pouvoir et un pouvoir certain dans leur milieu». Tirant ses enseignements de Néhémie 2, 17-20 dans l’ancien testament et de l’évangile selon Mathieu (25, 14-30), le pèlerin sensibilise l’élite camerounaise qui assistait à la prière. «Néhémie, haut fonctionnaire de l’empire perse fait face à la situation désastreuse du centre spirituel avec toute sa foi en Dieu, parce qu’il savait que Dieu était sur le point de tout restaurer. Il sait que le véritable plan de Dieu est de redonner aux ruines, aux squelettes, aux déserts, aux infertilités et aux terres arides la gloire de la vie nouvelle par la résurrection», rapporte-t-il. Alors Néhémie «entreprend une démarche en trois étapes : demander la faveur de Dieu, la réflexion sur la situation et sur les adversaires à son plan». Autant, selon Mathieu, Jésus parle en paraboles et met en scène l’importance des talents». Lesquels talents sont constitués des élites, guides de la société.


Des raisons d’espérer


Pas question de nier la lourde responsabilité de l’élite gouvernante. Nasseri Paul Bea, le gouverneur du Centre qui a dit la prière d’ouverture, a avoué que les élites gouvernantes ont commis des fautes, ont des faiblesses et commis des manquements envers Dieu et envers leurs prochains. Implorant «le pardon de l’Eternel». Entre autres le vice-amiral N’Gouah-Ngally (pour les forces de défense et de sécurité), la révérende Grâce Katie (pour le Cameroun), Armand Claude Abanda (qui a prié pour le Chef de l’Etat) etc ont confié le Cameroun et le monde à l’Eternel.


De quoi rassurer le plus jeune prieur, Daniel Djeumen : «Il y a de fortes raisons de croire que quelque chose va changer dans cette nation, lorsque l’élite camerounaise se met ensemble pour prier. Christ dit dans sa parole que ‘’si deux ou trois sont réunis, je suis au milieu d’eux’’», se satisfait l’étudiant de 16 ans qui a arraché des ovations après sa prière. «La prière de l’’élite chrétienne a été et reste une composante essentielle de la transformation et du développement économique des pays. L’expérience dans les différents pays où elles sont organisées, montre que ces rassemblements de prière ont grandement contribué au développement de la culture de l’intérêt général et national au sein de l’lite et au rehaussement des valeurs morales et éthiques dans la conduite des affaires», souligne Elise Bomba Atangana, vice-présidente de la Cnpb.

Dernière modification le mercredi, 22 novembre 2017 19:54

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages