samedi 25 novembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Volleyball : Les Lionnes détrônent les rênes d’Afrique Spécial

Le Cameroun a battu le Kenya en finale des Championnats d’Afrique des nations de la discipline.

 

«Nous nous sommes battues jusqu’au bout, nous avons voulu être la génération qui va donner au Cameroun sa première Can de volley, et nous avons réussi notre pari ». Christelle Nana a explosé de joie à la fin de la partie ce 14 octobre 2017 au Palais polyvalent des sports de Yaoundé. Trois sets à zéro, soit 25-22, 25-19 et 30-28. Et les Lionnes indomptables du volleyball peuvent devenir championnes d’Afrique. Un titre d’autant plus lourd que le Cameroun a arraché le titre confisqué depuis trois éditions par les Malkia strikers du Kénya, meilleure nation de la discipline au féminin, de tous les temps. Et il s’en est fallu de peu pour que celles qui totalisent neuf titres déjà, assurent finalement le dixième à Yaoundé. Poussées dans leur orgueil, les championnes d’Afrique en titre réussissent à combler le gap de cinq points (14-19) qui les séparait des Camerounaises, au point où les deux adversaires soient ramenées à un équilibre sur 24 points. Et continuent de se tenir à 27 points, avant que le Kenya ne manque de reprendre un service camerounais. Le moral quelque peu affaibli, le prochain service aboutit à un smatch camerounais. Le rêve kényan est brisé.

 

Par cette victoire finale, le Cameroun confirme sa place de meilleure nation africaine de l’heure. Sur le chemin du sacre, les Camerounaises ont affronté tour à tour le Botswana (3-0), puis l’Algérie (3-1), avant de terminer la phase de poule en beauté devant l’Egypte (3-0). Le triple vainqueur du Championnat d’Afrique (1976, 1898 et 2003) n’avait jusqu’ici perdu que ce match qui l’a maintenue 2ème du groupe derrière le Cameroun, l’exposant ainsi à la foudre kényane en demi-finale. Et à cette étape, le Kenya ne pouvait qu’imposer sa suprématie (3-0). En même temps, les filles de Jean René Akono ont retrouvé les Sénégalaise qu’elles avaient déjà affrontées à Naïrobi en 2015 en match de classement et qu’elles avaient neutralisées (3-2). La marche était irréversible et le Cameroun a remis le même score que le Kenya a servi aux Egyptiennes. Les deux pays déjà ainsi qualifiés pour les championnats du monde qui se dérouleriont du 29 septembre au 20 octobre 2018 au Japon, n’avaient plus qu’à s’expliquer au sommet. La balance a penché pour le Cameroun. Le pays-hôte s’est vengé de la défaite à lui administré en 2013 par le Kenya. Japhet Munala, l’entraîneur du Kénya, a salué la grande classe de son adversaire. S’il est maintenu à la tête de cette sélection, l’homme devrait certainement rebâtir l’équipe après les Championnats du monde, s’il ne prend pas le risque de l’engager ce rajeunissement au lendemain de cette défaite. Beaucoup de ses joueuses ayant déjà usé du temps dans cette sélection.

 

Récompenses individuelles

Meilleure joueuse du tournoi : Laeticia Moma Bassoko (Cameroun)

Meilleure libéro : Raïssa Nasser (Cameroun)

Meilleure joueuse : Crescence Laeticia (Cameroun)

Meilleure serveuse : Aya El Shami (Egypte)

Meilleure passeuse : Nadège Koulla (Cameroun)

Meilleure réceptionneuse : Fatou Diouck (Sénégal)

Meilleure attaquante : Mercy Moim (Kenya)

Meilleure bloqueuse : Rose Wisa (Kenya)

Dernière modification le mardi, 17 octobre 2017 21:11

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages