mercredi 18 octobre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Cameroun-Algérie : Le jeu et les joueurs Spécial

L’évaluation des Lions indomptables sur une base de 10. Elle concerne 12 des 14 qui ont joué plus de vingt minutes.

 

Fabrice Ondoa (94 min) : 6,5


La virginité des buts des Lions indomptables est un argument que peut brandir avec fierté Fabrice Ondoa. Le gardien des buts a su capter les deux tirs sérieux et cadrés des Fennecs. Pour le reste, trois tirs non cadrés qui sont en partie liés au bon positionnement de sa défensequ’il ne manquait pas de rappeler à l’ordre.

 

Adolphe Teikeu (94 min) :6


Deux bourdes à son actif, qui ont failli couter cher au Cameroun. L’homme est resté constant dans son style : beaucoup d’engagement, avec au passage des erreurs. Et pourtant, le défenseur central est resté présent à chaque fois que son intervention était nécessaire, notamment en seconde période.

 

Michaël Ngadeu (94 min) :6,5


On n’a pas vu l’attaquant dans l’âme qu’a souvent été Ngadeu. Le dernier rempart des Lions indomptables avant le gardien connait bien les Algériens qui sont vifs et rapides. Du coup, on n’a jamais vu le défenseur central essayer d’appuyer l’attaque, même sur les balles arrêtées comme il sait souvent le faire et qui lui a souvent porté bonheur.

 

Serges Leuko (94 min) :5


A sa décharge, une balle perdue et plusieurs duels perdus ; mais Tchaha leuko est monté d’un cran. Contrairement à sa prestation en deçà de la moyenne, l’arrière droit a beaucoup plus joué offensivement et a remporté au moins deux duels importants, en réussissant à chaque fois de dégager son camp.


Faï Collins (94 min) : 6


Ce n’est pas encore Jérémie Njitap, mais la stabilité commence à être au rendez-vous. Et face à une équipe algérienne très remuante, Faï Collins est resté sur ses épaules. Ce qui a permis de ne pas beaucoup considérer les deux balles qu’il a perdues en position de milieu de couloir. A l’actif de l’arrière droit, une balle sauvée, deux duels importants remportés et un centre important.

 

Sébastien Siani (94 min) : 7


Il compte deux passes manquées et une balle perdue. Ce qui est tolérable pour un milieu de terrain. Et face à des Fennecs. Toujours est-il que Siani signe la deuxième alerte des Lions indomptables devant les buts adverses, même si le tir n’est pas cadré. Il reviendra à la charge une autre fois avant la pause, avec un tir cadré.

 

Franck Zambo Anguissa (94 min) : 7,5


C’est le meilleur baroudeur de l’entrejeu camerounais dans ce match. Au front offensif et défensif, Zambo a perdu un duel important, mais a également signé deux des trois tirs non cadrés des Lions. Il a su prendre les coups pour l’attaque qu’il a beaucoup nourrie.

 

Fabrice Olinga (83 min): 7


Le junior a grandi. Et dans cette partie, si l’attaquant compte deux passes importantes manquées, il obtient également deux coups francs dans les trente derniers mètres des buts algériens. Avec au passage deux dribbles spectaculaires et deux incursions majeures qui ont créé le danger dans le camp adverse.

 

Clinton Njie (88 min) :8


Le but inscrit ne fait pas que le réconcilier avec les fans des Lions indomptables, mais aussi, l’homme a pris à son compte la charge de l’attaque camerounaise. Il aurait pu être passeur décisif si Bassogog avait trouvé le chemin des filets sur ce service millimétré à la suite d’une contre-offensive qu’il a menée en seconde période. Alternant à gauche et à droite, Njié a imposé son respect sur les couloirs. Du coup, l’on peut ignorer ses deux balles perdues.



Christian Bassogog (72 min) : 7


Même s’il a largement contribué à animer la ligne offensive des Lions indomptables, il est évident que Chriatian Bassogog n’a pas changé. Son jeu est resté prévisible comme le lui reprochait Hugo Broos après le match Cameroun-Nigéria. A défaut, le meilleur joueur de la Can 2017 aurait salé l’addition avant Pangop. Pourtant, malgré ses deux passes manquées, l’attaquant a neutralisé ses vis-à-vis.

 

Vincent Aboubakar (94 min) : 7,5


Attaquant de pointe au départ, Vincent Aboubakar s’est avéré être sur tous les fronts de l’attaque. Signant deux balles perdues, une passe ratée et un duel perdu pour deux remportés, l’attaquant du Fc Porto est aussi l’auteur de la passe décisive sur l’ouverture du score.

 

Georges Constant Mandjeck (22 min) : 5


En 22 minutes jouées, Georges Constant Mandjeck a apporté un souffle nouveau au milieu de terrain quelque peu fatigué par le réveil des Fennecs. Deux duels gagnés ont suffi pour que l’homme sorte son équipe du danger.

Dernière modification le lundi, 09 octobre 2017 14:36

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

0
Partages
0
Partages