lundi 11 décembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Fécafoot : Dieudonné Happi rappelle les exécutifs de 2009 Spécial

Les élus d’avant 2013 devront gérer les ligues décentralisées jusqu’à la fin de la normalisation.


Il n’y aura pas de comités régionaux et départementaux de normalisation. A la tête des ligues régionales et départementales de football, le Comité de normalisation a rappelé les exécutifs de 2009, à savoir ceux élus en mai 2005. Un choix qui était évident, à partir du moment où l’équipe transitoire de gestion de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) s’appuie clairement sur la sentence du Tribunal arbitral du sport (Tas) du 27 février 2017, renvoyant les belligérants de la crise électorale à la Fécafoot, à la dernière décision avant le Tas. Notamment la décision de la Chambre de conciliation et d’arbitrage (Cca) du Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc) du 12 novembre 2015 ayant annulé l’ensemble du processus électoral à la Fécafoot. Ce qu’Abdouraman Hamadou avait souhaité sous la première normalisation, en vain.


Tombi, Akoué, Luc Assamba,... reprennent du service


Ainsi, ceux qui ont accompagné Iya Mohammed à l’élection de 2009 reviennent aux affaires jusqu’au mois le 28 février 2018. On pourra ainsi retrouver entre autres acteurs clés, Akoué Domingo à la Ligue départementale du Mfoundi, Joseph Feutcheu à la ligue régionale de l’Ouest, Luc Assamba dans le Centre, Léa Eyoum dans le Littoral, etc. Cependant, il s’avère que tous les élus de cette mandature ne sont plus disponibles, du fait de décès et d’autres contingences de la vie. Notamment des poids lourds tels que David Mayébi, Essomba Eyenga, Michel Abena, etc. «Les éventuels postes vacants de ces organes seront pourvus conformément aux statuts en vigueur desdites ligues», prévoient les normalisateurs. «Le comité de normalisation tient à rappeler que les conseils et bureaux régionaux et départementaux ont pour mission de gérer les affaires courantes de ces ligues», souligne Me Happi Dieudonné dans le communiqué sanctionnant la réunion du Comité de normalisation tenue le 4 octobre dernier. Le plus important et difficile devant être réglé par d’autres instances : «Les commissions chargées des opérations électorales seront désignées au moment opportun», annonce le communiqué.

 

Dernière modification le samedi, 07 octobre 2017 15:04

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages