vendredi 22 septembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Me Happi Dieudonné : Un no name très peu inconnu Spécial

Le président effacé du Comité de normalisation traine une personnalité lourde.


Rare, Me Happi Dieudonné l’est pour son effacement sur la place publique ; rare, il l’est pour son éloignement de la scène footballistique, rare aussi, il l’est pour son absence dans les débats publiques. Et pourtant, l’homme de 66 ans (né le 26 novembre 1951) n’est pas le «no name» que l’opinion croit découvrir depuis sa nomination comme président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) ce 8 septembre 2017. Dans un livre qu’ils ont intitulé Bienvenue à l’Extrême-Nord - Radioscopie d’une province et ses personnalités incontournables, Aimé Robert Bihina et Eric Benjamin Lamère, deux journalistes de la Cameroon radio television (Crtv), présentent Me Happi Dieudonné comme «un avocat qui correspond trait pour trait à la représentation que l’on se fait de cette profession auréolée de prestige. Où le paraître l’emporte sur l’être. Où le chic et le clinquant sont la règle. Où l’on cultive l’art de la rhétorique et des tournures de phrases à n’en plus finir
Ce n’est pas a priori ce personnage qui s’est présenté devant le ministre en charge des sports samedi dernier, mais il est évident avec les co-auteurs que «lorsqu’on aborde Maître Happi, son visage ferme s’illumine instantanément et il devient intarissable avec de grands gestes expressifs». Et si le président du Comité de normalisation s’est montré avare dans l’art oratoire, il a accompagné son speech d’une gestuelle suffisamment expressive. Plaidant pour un accompagnement tous azimuts, le normalisateur en chef s’est montré humble au départ d’une mission à laquelle ses maîtres ont échoué. Les nouveaux normalisateurs savent déjà que «c’est d’abord l’intérêt supérieur du pays qui sera privilégié».


L’ombre d’Eto’o plane


Mais très vite, l’ombre de Samuel Eto’o est perceptible autour du groupe. Me Happi Dieudonné n’est pas qu’un des conseils de l’ancien capitaine des Lions indomptables que la présidence de la république a mandaté officieusement pour arrondir les angles des relations devenues tumultueuses entre le Cameroun et la Caf et la Fifa. Des sources bien introduites voient une filiation biologique entre les deux hommes. Tout comme la vice-présidente dudit comité est présentée comme une proche de Me Elame Bonny, le conseil principal de Samuel Eto’o. Lequel ex capitaine des Lions indomptables est en froid avec la Fécafoot. L’homme qui a finalement été nommé là où les pronostics plaçaient Gilbert Kadji, le patron de la Kadji sport academy (Ksa), autre proche du goleador, est un choix consensuel pour l’Etat, la Fifa et le chargé de mission de la présidence (lui-même acteur de la crise). Toujours est-il que les témoignages s’accordent à voir en lui «un homme qui sait faire la part des choses». L’homme qui a obtenu une maitrise après des études de droit aux universités de Rouen et d’Angers, s’est bâti une réputation dans les prétoires. Celui qui met la robe depuis 1985 a entre autres faits d’armes, défendu Edouard Etonde Ekotto, Ngamo Hamani,… dans une liste de personnalités qui comprenait de grosses plumes dont un ancien directeur de la sécurité présidentielle du président tchadien déchu Hisseine Habré.


Sur le plan sportif, l’homme a longtemps déchiré cette virginité qu’on croit connaître. A en croire Abdoulaye Ado, homme politique et membre de la Fécafoot originaire de l’Extrême nord, Happi a été vice-président d’Espoir de Maroua, une équipe de division régionale locale. Autant dire que Dieudonné Happi ne tombe pas du ciel. Le natif de Bana dans la région de l’Ouest sait que des théoriciens du droit ont échoué hier et que la confiance a été placée sur les épaules des praticiens. La présomption de neutralité dont jouit celui qui a promis d’avoir «pour fil conducteur les prescriptions de la Fifa», et d’œuvrer «pour des élections transparentes», est un gage de succès.

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages