vendredi 22 septembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Marchés: safous braisés, un businnes lucratif

  • mardi, 29 août 2017 15:36
  • Écrit par  Joseph Etoundi Onana

Présents sur le marché en cette période de vacances scolaires, les prunes vendues sous toutes les formes dans les quartiers génèrent des bénéfices de 10 000 francs CFA à 18 000 francs CFA par jour à la vendeuse.

En période des vacances scolaires, de nombreux produits vivriers venus des villages sont visibles sur les étals des marchés des villes et quartiers du Cameroun. Parmi cette pléthore de produits, figurent des safous communément appelés « prunes » qui, chaque année et pendant la période allant de juin à août, font leur apparition dans les commerces et sont vendus par des « bayam-sellam » et par des élèves en vacances sur la place du marché, sur le trottoir ou dans les rues.

La vente des prunes grillées ou cuites à la vapeur, le tout accompagné de plantains ou de maïs grillés et du manioc gagne les rues de nos villes. Séraphine Kamdem, élève, s’est transformée en commerçante pour mettre à profit ses vacances. Tous les matins, dès 07h, elle se rend au marché du Mfoundi de Yaoundé où elle achète des safous qu’elle fait griller à la braise. Installée en face de la Camair-co et à proximité du stationnement des véhicules en partance pour Soa, elle propose au quotidien prunes et plantains grillés à des clients qui passent par là. Cependant, le prix de ces deux produits varie en fonction de la grosseur et la taille de l’unité.

« C’est au client de faire le choix sur ce qu’il désire. Le prix de la prune va de 75 francs Cfa à 125 francs Cfa et celui du plantain varie entre 50 francs Cfa et 100 francs Cfa l’unité. Tout dépend de la grosseur. Mais il peut arriver parfois que je fasse un rabais au client lorsqu’il achète 05 ou 10 prunes. Je peux gagner entre 10.000 et 18.000 francs Cfa par jour lorsque le marché est favorable. Mais quand le marché est difficile, mon gain avoisine les 3.000 francs Cfa et 5.000 francs Cfa par jour. » confie-t-elle. Avec cet argent, Séraphine prépare déjà sa rentrée académique, puisqu’elle a obtenu son baccalauréat et compte donner un coup de pouce à ses parents.

Les prunes sont également proposées à des clients par des jeunes vacanciers qui se promènent le long des rues au quotidien avec des plateaux chargés, facilement repérable par leur couleur qui dans la plupart des cas, virent au bleu nuit ou bleu marine et parfois au vert. Toutefois, les prunes peuvent être consommées grillées à la braise, cuites à la vapeur ou dans de l’huile chauffée à forte température. Leur consommation s’accompagne du manioc, du macabo, du plantain, du bâton de manioc ou même du pain, tout dépend du choix de celui qui les mange.

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages