samedi 25 novembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Crise Fécafoot : Le gouvernement fait profil bas Spécial

Le ministre des Sports et de l’éducation physique a fait une déclaration hier à Yaoundé.


«Le gouvernement prend acte de la décision de la Fifa qui est conforme aux textes régissant cette institution». Parole de Pierre Ismaël Bidoung Mpkatt hier lors de la déclaration faite hier. Il n’y aura donc pas de guerre Fifa-gouvernement Camerounais au sujet de la décision du bureau du conseil de la Fifa d’installer un comité de normalisation à la tête de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Au contraire, «le gouvernement assure la Fifa et la Caf de son entière disponibilité à travailler avec elles de façon constructive en vue d’un retour à la sérénité dans la grande famille du football au Cameroun». Pour le patron du sport camerounais, «la préoccupation essentielle du gouvernement et du mouvement sportif national est l’accompagnement des initiatives, innovations et autres programmes du football supervisés par la Fifa et la Caf dans l’intérêt supérieur de notre football», souligne-t-il. Alors «il est temps de tourner le dos aux péripéties judiciaires interminables, aux joutes oratoires, aux dissensions, aux accusations et autres suspicions», implore-t-il.


Mais l’urgence est d’engager la collaboration avec le comité de normalisation dont la Fifa et la Caf vont nommer dans les prochains jours pour remplacer le comité exécutif de la Fécafoot. A propos, «le gouvernement est dans le même état-d’esprit, à savoir coopérer pleinement à la mise en œuvre harmonieuse de ce processus». Rappelant que «la mise en place du Comité de normalisation par la Fifa ne signifie pas la suspension des activités des activités de l’instance faîtière du football camerounais. Cette décision concerne uniquement le comité exécutif», recadre-t-il. Invitant la communauté nationale à s’unir autour du Premier sportif national, pour œuvrer à tenir le pari de la préparation de la Coupe d’Afrique des nations 2019 dont l’organisation initialement confiée au Cameroun, est menacée par le nouveau président de la Confédération africaine de football (Caf), Ahmad. D’ailleurs, «c’est le gouvernement qui est responsable de la construction des infrastructures» devant servir à cette échéance, rappelle-t-il. Autant dire que le coup d’arrêt opéré par la Fifa à la tête de la Fécafoot, n’influence aucunement les travaux d’infrastructures en cours. Travaux qui ont connu une avancée notable, relève-t-il. Réitérant le rendez-vous «au plus tard en décembre 2018» pour la fin des travaux des chantiers que supervise le Premier ministre en personne.

Dernière modification le mardi, 29 août 2017 15:08

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages