vendredi 17 novembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Lutte contre le tabac: la C3T demande la révision de la loi 2006 sur la publicité

Cette organisation qui œuvre pour l’éradication du tabac au Cameroun relève que l’article 39 qui traite des publicités sur le tabac est obsolète et mérite d’être révisée.

L’article 39 de la loi du 29 décembre 2006 régissant la publicité au Cameroun est obsolète et complètement désuète, selon la Coalition camerounaise contre le tabac (C3T) qui est montée au créneau ce 24 août pour dénoncer ce texte. « Non seulement cette loi n’a pas de décret d’application mais en plus, elle viole la convention cadre de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui interdit toutes formes de publicité sur le tabac », déplore Prince Mpondo, président du comité presse antitabac. L’article 39 qui est indexée par la C3T interdit uniquement les publicités en faveur du tabac et des produits du tabac « dans la presse écrite, par voie de radiodiffusion sonore, de radiodiffusion télévisuelle, d’affichage publicitaire et de cinéma ».

Or, la publicité sur les produits du tabac se fait de plus en plus via les réseaux sociaux et les nouveaux médias qui ne sont pas pris en compte dans la loi de 2006 sur la publicité, regrette Prince Mpondo. Plus grave encore, poursuit le président du comité presse antitabac, cet article 39 de la loi de 2006 viole allègrement la convention cadre de l’OMS qui interdit formellement « toute forme de communication, recommandation ou action commerciale ayant pour but ou effet de promouvoir directement ou indirectement un produit du tabac ou l’usage du tabac ». Face à ces insuffisances relevées dans la loi 2006 régissant la publicité au Cameroun, la C3T a tout simplement demandé la révision dudit texte qui est en plus n’a pas de décret d’application.

Pour donner davantage de poids et de visibilité à leur combat pour l’éradication du tabagisme au Cameroun, la C3T a initié un échange avec des responsables de huit ministères, des organisations et associations de protection de la santé au Cameroun le 17 août à Yaoundé.  Au terme de ladite rencontre, ces responsables ont appelé à la révision à la hausse des prix du tabac, l’adoption d’une loi antitabac, l’interdiction de la vente de la cigarette aux mineurs entre autres.

S’agissant de l’augmentation du prix du paquet de cigarette, les responsables de la C3T sont convaincus de ce qu’une majoration à 2000 francs CFA du prix du paquet de cigarette va permettre que ce produit qui nuit à la santé ne soit plus à la portée des jeunes et des adolescents, et va également favoriser une diminution de la consommation de tabac au Cameroun.

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages