vendredi 22 septembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Santé : 88 % d’enfants exposés au plomb à Yaoundé Spécial

Selon un rapport publié par le Centre de recherche et d’éducation pour le développement (Crepd) et l’ONG américaine Ok international, ce métal toxique peut endommager le cerveau des enfants et provoqués des troubles de comportement.

Sur près de 147 enfants âgés 0 et 6 six ans sur lesquels des tests ont été pratiqués pour mesurer le taux de plomb dans leur sang (plombémie), 88 % d’entres-eux avaient des niveaux élevés (8,7 ug/dl) de plomb, a révélé  des chercheurs et médecins du Centre de recherche et d’éducation pour le développement (Crepd) et de l’ONG américaine Ok international dans un rapport publié en août 2017.L’étude intitulée « la plombémie chez les enfants à Yaoundé » va plus loin en indiquant que ces enfants sélectionnés de manière aléatoire dans divers quartiers de la capitale politique ont été exposés à ce métal toxique qu’est le plomb à travers les peintures à huile qui recouvrent la plus part des murs, fenêtres, portes et grandes surfaces des domiciles.

Après avoir achetés et analysés 65 pots de peinture à huile de 23 marques différentes vendues dans les quincailleries à Yaoundé, les chercheurs du Crepd et d’Ok international ont découvert que « 28 de ces 65 échantillons de peintures analysées étaient des peintures au plomb, c’est-à-dire qu’elles contenaient un taux de plomb supérieur à 90 parties par million qui représente la concentration limite de plomb contenu dans les peintures ». Plus grave encore, « 10 échantillons de peinture contenaient des taux de plomb supérieurs à 10.000 parties par million, le taux de plomb le plus élevé  (220 000 parties par million) ayant été détecté dans un pot de peinture anticorrosion du fabricant Smalto » poursuivent ces chercheurs dans leur rapport.

Si l’exposition au plomb est dangereuse chez les adultes, pour les enfants cette exposition est encore plus forte. Ces derniers ingèrent « cinq fois plus de plomb que l’adulte et à un rythme plus élevé », renseigne Gilbert Kuepouo, directeur exécutif du Crepd. Ce dernier s’empresse d’indiquer que les effets du plomb dans le sang sont irréversibles et peuvent avoir un impact tout au long de la vie. « En plus d’endommager le cerveau, le plomb peut conduire à des problèmes de développement, des troubles d’apprentissage, de réduction des performances scolaires et la perte auditive », renseigne le Pr Francisca Monebenimp, pédiatre au département de santé publique à la faculté de médecine et des sciences biomédicales de Yaoundé I associée à cette étude.

Conscient du fait qu’il n’existe actuellement au Cameroun aucune réglementation pour limiter le taux de plomb dans les peintures à usage domestique et décoratif, le Crepd et l’ONG Ok international à la fin de leur étude recommandent au gouvernement « d’interdire la fabrication, l’importation, l’exportation, la distribution, la vente et l’utilisation des peintures contenant des concentrations à plomb excédant 90 parties par million ». Aux familles, le Crepd et l’ONG Ok international recommande qu’une grande quantité de produits laitiers et riches en calcium soient donnés aux enfants âgés entre 0 et 6 ans pour mieux les protéger et réduire les sources d’exposition au plomb.

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages