lundi 21 août 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Can 2019 : Ahmad Ahmad passe à la vitesse supérieure Spécial

Le président de la Caf a réagi aux assurances du gouvernement qu’il balaie du revers de la main.


«Même une Can à quatre, le Cameroun n’est pas encore prêt». Ahmad Ahmad n’a pas attendu le rebond de la balle pour monter d’un cran. A la fin de la visite qu'il a effectuée au Burkina Faso du 2 au 5 août 2017, le président de la Confédération africaine de football (Caf) est revenu samedi sur la sortie du Cameroun. «Vous avez entendu la déclaration des autorités politiques camerounaises qui nous annoncent qu’ils sont prêts pour ça», rigole-t-il. Parlant de la conférence de presse conjointement donnée par le ministre de la Communication, celui des Sports et de l'éducation physique et du président de la fédération camerounaise de football (Fécafoot) vendredi le 4 août dernier à Yaoundé, pour rassurer l'opinion de l'engagemet du gouvernement à organiser la Can 2019, malgré la modification du cahier de charges pendant qu'il se réalisait déjà. Et Ahmad Ahmad d’insister : «Au jour d’aujourd’hui, je peux vous confirmer, avec le standard, avec le cahier de charges qui est en place aujourd’hui, aucun site au Cameroun n’est disposé à accueillir la Can».


Mais le sort du dossier Cameroun dépend des inspecteurs qui arrivent au Cameroun le 20 août prochain, pour évaluer l’avancée des travaux infrastructures. Ahmad saisit l’opportunité pour réaffirmer que le pouvoir reviendra aux experts pour la visite d’inspection annoncée au Cameroun entre le 20 et le 28 août 2017. «C’est un cabinet d’audit de renom accepté par tout le monde qui assure cette visite d’inspection, avec des experts en football». C’est de la qualité du rapport que produiront ces inspecteurs supposés neutres et connaisseurs des infrastructures requises pour l’organisation de la Can, que dépendra le sort du Cameroun. Mais entre les lignes, on voit un président de la Caf mettant la charrue avant les bœufs. Lui qui, se contentant d’articles de presse, sait déjà que "aucun site au Cameroun" ne peut abriter la Can à ce jour; et a déjà pensé au retrait de l’organisation au Cameroun. Même si le Cameroun prépare le terrain sur la base du cahier de charges initial arrêté en 2014, en attendant le nouveau document.

Dernière modification le dimanche, 06 août 2017 13:59

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages