jeudi 19 octobre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Croix rouge camerounaise : André Mama Fouda élimine Michel Zoah Spécial

La liste des candidats retenus par la commission électorale a été publiée hier.

La succession de William Aurélien Etéki Mboumoua à la Croix Rouge camerounaise (Crc) vient de franchir une étape décisive. La liste des candidats en lice pour remplacer le défunt président, vient d’être rendue publique. Elle comprend par ordre alphabétique, Abdousalam Mahaman, Akame Mfoumou née Mendomo Cécile Léonie, Feutse Roger, Fouda née Mélingui Fegue Marie Madeleine, Ousmanou Dawaye et Peh Peh Ebenezer. Des quatorze membres initialement en course, la commission électorale a écarté des noms aussi importants que Michel Zoah, ancien ministre en charge des sports, ainsi que Léopold Clovis Noudjio, chef traditionnel de Messa 1 (Yaoundé). Si ce dernier confie n’y avoir pas beaucoup cru, l’ex ministre, lui, a été rattrapé par l’article 6 alinéa 1-d et alinéa 2 de la décision conjointe Minsante/Crc portant règlement intérieur adhoc pour l’élection du président du Crc. Laquelle disposition dit que «ne sont pas éligibles dans l’esprit des principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-rouge et du Croissant-rouge, les fonctionnaires occupant des postes de responsabilité dans l’administration publique ou parapublique». Michel Zoah est président du conseil d’administration du Centre hospitalier et universitaire de Yaoundé.


La compétition qui se nourrissait déjà de soupçons d’impartialité de la part de la commission électorale présidée par le ministre de la Santé publique André Mama Fouda et El Hadj Modibo Halidou Ibrahim, co-président et président sortant, promet d’être rude, au regard de la qualité et du poids des candidats retenus. Il y a des pontes du régime qui cherchent à la Crc un abri une place au soleil, après avoir été oublié par les décideurs du gouvernail. C’est par exemple le cas de Marie Madeleine Fouda, ancienne ministre des Affaires sociales sortie du gouvernement le 24 août 2002. Et peut-être dans une certaine mesure Mme Akame Mfoumou née Mendomo Cécile Léonie. Par cette dernière, Edouard Akame Mfoumou qui attend à l’ombre du gouvernement depuis 2002 également, pourrait au moins trouver une certaine consolation. La famille étant sur une branche de l’arbre public. Il va falloir se débarrasser d’un partisan de l’évolution naturelle comme Roger Feutse. Le président de la Fédération camerounaise de kobudo-kendo dirige le comité départemental de la Crc depuis le 15 décembre 2009. Et l’exposition que lui a offerte la capitale politique pourrait avoir eu de l’effet sur les électeurs. Il y en a qui sont moins connus. Ce sont Abdousalam Mahaman, Ousmanou Dawaye et Peh Peh Ebenezer.


L’élection a lieu le 21 août prochain. Elle permettra de tourner définitivement la page William Aurélien Etéki Mboumoua. L’ancien patron de Paul Biya au gouvernement a accédé à la présidence de la Crc en 1997 et malgré les agitations internes, l’homme a su résister, jusqu’à ce que l’ange de la mort le happe de la vie terrestre en octobre 2016. Depuis, la Croix rouge camerounaise est gérée par El Hadj Modibo Halidou Ibrahim.

Dernière modification le mardi, 01 août 2017 21:33

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages