dimanche 24 septembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

AFFAIRE EXPRESS UNION-MTN : Minette Libom Li Likeng tranche

  • mardi, 25 juillet 2017 10:23
  • Écrit par  Chamberline Moko

Le ministre des Postes et Télécommunications a demandé    à l’ART d’ouvrir l’usage des codes Ussd à Express Union.  

Saisie pour arbitrer la querelle    entre la société de transfert    d’argent Express Union et    l’opérateur sud-africain MTN au sujet    de la suppression du portail Ussd    *050#, le ministre des Postes et Télécommunications    a tranché. Dans    une correspondance datée du 10 juillet    dernier, Minette Libom Li Likeng a    conseillé au directeur général d’Express    Union Finances, initiateur de    ladite plainte de saisir le comité de    compétitivité pour statuer sur cette    affaire. « Je vous conseillerais de saisir    le comité de compétitivité pour les    entorses à l’exploitation du service    Express Union mobile money que    vous relevez », a-t-elle écrit. Poursuivant    dans sa missive, le chef de département    des Postes et    Télécommunications ajoute qu’elle a    à son tour saisi l’Agence de régulation    des télécommunications (ART)    afin qu’elle amène les opérateurs à    intégrer les offres d’accès aux codes    Ussd. « J’ai demandé à l’Agence de    régulation des télécommunications    de prendre des dispositions pour    amener les opérateurs à concession    à intégrer désormais dans leur catalogue    d’interconnexion, les offres    d’accès aux codes Ussd », souligne    Minette Libom Li Likeng. Cette dernière    ne manque pas d’insister sur    l’importance de ce portail pour le développement    de l’économie numérique    au Cameroun. « Ces codes    Ussd sont devenus aujourd’hui une    infrastructure essentielle des télécommunications    au service du développement    de l’économie numérique    », mentionne le ministre des Postes.    En rappel, c’est en date du 31 mai    2017, que l’opérateur de téléphonie    mobile MTN a suspendu sans autorisation    l’accès au portail Ussd *050#    à travers lequel les clients d’Express    Union par ailleurs abonnés de MTN    effectuaient leurs opérations de    transfert d’argent. L’opérateur sud    africain avait alors réagit en faisant    savoir qu’il n’avait aucun contrat avec    la société de microfinance et que    celle-ci n’était pas en droit de se    plaindre de la suspension du code    Ussd *050# dont elle n’est pas propriétaire.    Par la suite, l’entreprise que    dirige Albert Kouinche avait décidé    de porter ce problème à l’appréciation    du ministère des Postes et du régulateur    des télécommunications. La    réponse du ministère de tutelle est    désormais connue. La réaction des    responsables de la microfinance est    attendue. Affaire à suivre.   

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ÉCONOMIE

0
Partages
0
Partages