lundi 23 octobre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Samuel Kleda-Jean Mbarga : Et si les deux archevêques étaient en désaccord ?* Spécial

  • mardi, 18 juillet 2017 12:00
  • Écrit par  Lindovi Ndjio

Ambiance électrique à la morgue lors de l’identification du corps.


Si l’information sur l’affrontement verbal entre Nss Kleda et Mbarga est démentie par les services de communication de l’église catholique, il est indéniable que l’épiscopat n’a pas toujours parlé le même langage durant la journée d’hier. La transparence du mur et de la porte de la morgue de l’hôpital général de Yaoundé, ne pouvaient aider les parties aux négociations à assurer la discrétion totale du huis clos. Et une fois la porte fermée au nez des journalistes, les lignes semblaient se fissurer davantage, dès la fin des deux premières prises de paroles, côté gouvernemental. Premier à prendre la parole, Mgr Samuel Kleda pour ce qui est du clergé. L’opposition semble radicale. L’adrénaline monte vite. Le cercle se disloque. Des groupuscules se forment. Mgr Abraham Kome qui a toujours pris des distances avec le centre des affaires, vient de reculer davantage. Kléda et Jean Mbarga sont les plus sollicités. Mgr Benoît Kala, le secrétaire général de la Conférence épiscopale, n’a pas quitté ce bloc-notes qu’il tient depuis l’extérieur en y consignant des notes de temps en temps. Planté devant le désormais unique interlocuteur des religieux, il intervient de temps en temps. Le procureur fait des va-et-vient entre la salle et le couloir qui conduit à la chambre froide. Il ne reviendra plus que rarement aux discussions. Kléda interpelle Abraham Kome qui approche, l’écoute, puis répond par quelques paroles. Un jeune homme rentré en salle muni d’une paperasse et de cachets, griffonne sur ses papiers, un lieutenant-colonel vérifie. Le commis à la tâche s’apprête à l’amener vers les autres, puis on lui fait signe d’attendre. Les choses semblent se durcir. L’huissier embarqué dans ses affaires par la partie gouvernementale se débarrasse de sa ténue de travail, puis quitte la salle. On n’avance plus. Trois quarts d’heure sont passés.


Le représentant de la famille muet


Et, comme interpellés, tous se regroupent. Peut-être du nouveau. Tous convergent vers la chambre froide. Quelques cinq minutes et le petit monde ressort. Le pourrissement va de mal en pire. Le procureur semble perdre patience. Mais à qui pourra-t-il imposer sa position ? «Ils ne s’entendent pas», commente un flic en civil, perdu parmi les journalistes agrippés sur les grilles murales. «Mettez vos téléphones dans la poche», intime gentiment un haut responsable de la gendarmerie, à ses voisins. Le cercle se remet. Le mécontentement ne peut plus être dissimulé. Il arrive que plus d’une personne parle à la fois. Mgr Samuel Kleda parle et accompagne avec la gestuelle. Par moment, l’écho de la voix du porte-parole des évêques défie les portes closes. On identifie trois ou quatre fois le refus qu’il oppose à Jean Mbarga. Ce dernier, quelque peu gêné, esquisse deux pas en direction du procureur, puis revient s’expliquer au secrétaire général de la Cenc. Une nouvelle brouille et le groupe se disloque. Samuel Kléda a rejoint Alexis Benoît Bala, le neveu du défunt assis à l’arrière, lui parle en montrant du doigt des parties du visage, notamment le nez, les yeux et la bouche, puis croise les mains sous la poitrine. Le regard au loin, l’homme semble déçu. Quelques minutes après, Kléda rejoint Mbarga qui s’est retiré dans un coin de la salle. Les deux échangent à huis clos quelques minutes, puis reviennent au milieu de la scène où se trouvent Nss Benoît Kala et Abraham Kome. Les autres échangent de part et d’autre.


Un deuxième tour à la Chambre froide. Cette fois-ci semble être la bonne. Les pourparlers ne durent plus. Plus de trois heures sont passées. Entre temps, la presse a été éloignée de l’entrée. On ne vivra plus que la sortie des négociateurs.

*Source: La Nouvelle Expression. Attention, la titraille a été modifiée

Dernière modification le lundi, 17 juillet 2017 22:16

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages