jeudi 19 octobre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Fifpro : Gérémi Njitap rechausse les godasses pour l’Afrique Spécial

L’ancien Lion indomptable vient d’être élu représentant des joueurs africains.


Il a à peine rangé ses godasses avec Les Lions indomptables qu’il doit les remettre et cette fois-ci, pour des combats plus intenses, qui ne comptent plus seulement pour une nation. Depuis ce 6 juillet 2017, Gérémi Sorel Njitap Fotso est le représentant Afrique à la Fifpro, le syndicat des footballeurs africains. Avec pour mission de «représenter et défendre les droits et les intérêts des footballeurs africains». Ce pendant quatre années.


La tâche s’annonce âpre. Un rapport de la Fifpro rendu public en 2016 fait état de centaines de joueurs évoluant sans contrat de travail, de contrats non respectés, de joueurs jouant sa salaire et qui doivent se battre pour l’obtenir. C’est contre cette situation que le nouveau représentant des joueurs africains à la Fifpro devra se battre. Une mission délicate, mais à laquelle l’homme est déjà préparé depuis qu’il a raccroché. Lui qui était jusqu’ici président du Syndicat national des footballeurs du Cameroun (Synafoc), section camerounaise de la Fifpro. Le Cameroun, doté de championnats professionnels au début chancelant depuis cinq saisons, vit une situation quasi identique à celle de l’ensemble de l’Afrique.


Sur les pas de David Mayébi


L’ancien défenseur des Lions indomptables voit ainsi ses pouvoirs renforcés. Il aura la lourde charge d’être le protecteur des joueurs de tout un continent malade. «C’est un gros chantier», reconnait l’heureux missionnaire à Rfi. Mais pas de quoi faiblir. En tout cas, le nouvel ancien joueur de 38 ans qui envisage de beaucoup dialoguer avec les footballeurs sur le terrain, compte sur les ressources et compétences à sa disposition. Notamment la Confédération africaine de football (Caf) avec laquelle la Fifpro a signé des accords dans le cadre de la lutte contre la pauvreté en milieux de football ; mais un partenariat qui depuis six ans, attend un début d’implémentation. Mais depuis quelques mois, la Caf est dirigé par un nouvel homme, aux idées nouvelles. Une aubaine. «Ahmad est ouvert. Il veut travailler avec tout le monde, tous les joueurs. Et on ne peut pas parler du football sans parler des footballeurs. Il a compris cela», peut se réjouir Njitap Fotso.


Un discours que le nouveau représentant des joueurs africains à la Fifpro tient de celui qu’il suit et auquel il succède pratiquement, sur tous ses nouveaux terrains d’expression : David Mayébi. Ancien vice-président du Synafoc sous ce précurseur de la défense des droits des footballeurs, l’ancien arrière-droit des Lions indomptables vient ainsi de rejoindre la Fifpro où David Mayébi avait bouclé son passage sur terre.

Dernière modification le dimanche, 16 juillet 2017 16:45

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages