mercredi 26 juillet 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Procès des leaders anglophones et compagnie : Biya dépouille le tribunal militaire de Yaoundé, mais maintient l’épouse du DGRE Spécial

Le chef de l’Etat a rendu public des décrets réaménageant les tribunaux militaires.

Un décret du président de la République rendu public ce 29 juin 2017, réaménage les tribunaux militaires, avec pour fait majeur la nomination d’une nouvelle équipe au Tribunal militaire de Yaoundé. Un tribunal rendu célèbre ces dernières années par le jugement de personnalités plus ou moins politiques, dans le cadre de la loi antiterroriste. Mais Abega Mbezoa en demeure la présidente. Et aura donc la charge de poursuivre les affaires des détenus de la crise anglophone, mais aussi, des personnes en difficulté dans l’affaire Me Harrissou. Ici, outre le notaire de Marafa Hamidou Yaya et l’opposant Aboubakary Siddiki, accusés «de complicité d’assassinat, de détention d’armes de guerre et des munitions, d’outrages au Président de la République", trois journalistes sont poursuivis pour non dénonciation des faits constituant les chefs d’accusation ci-dessus. Faits remontant à 2014. Il s’agit de Rodrigue Tongue, Baba Wame et Felix Cyriaque Ebole Bola.


La défense des accusés avait déjà sollicité en vain qu’Abéga Mbezoa soit dessaisie du dossier en raison de «conflit» d’intérêt. D’autant plus que les dossiers d’accusation venaient de la Direction générale à la recherche extérieure (Dgre), le service des renseignements dirigé par son époux, Maxime Eko Eko. L’affaire de leaders de la crise anglophone est venue en rajouter aux dossiers déjà suffisamment sensibles. Paul Biya vient de régler le litige. Le jour même où l’on enregistrait un report de l’audience pour défaut d’un assesseur. Avec la présence de Joseph Wirba, le député du Social democratic front (Sdf) initialement donné pour recherché dans le cadre de cette crise et qui avait pris la fuite parce que figurant parmi les personnalités à interpeller et qui l’ont été effectivement. Avant de revenir à l’occasion de la session parlementaire en cours

Dernière modification le mardi, 04 juillet 2017 21:17

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE POLITIQUE

0
Partages
0
Partages