dimanche 22 octobre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Lutte contre le tabac: bientôt des illustrations graphiques sur les paquets de cigarettes Spécial

Le texte devant permettre de remplacer les avertissements textuels par de grandes étiquettes montrant les dangers liés au tabac est en phase d’adoption par le gouvernement.

D’ici la fin de l’année 2017, il n’y aura plus de marquage sanitaire textuel sur les paquets de cigarettes. A la place des avertissements du genre « la cigarette nuit gravement à la santé du consommateur », l’on aura plutôt des marquages sanitaires imagés, c’est-à-dire des illustrations sous forme d’images et de pictogrammes sur les effets nocifs du tabagisme.

Avec cette option, la Coalition camerounaise contre le Tabac (C3T) qui mène depuis 10 ans le combat contre le tabagisme au Cameroun pense avoir trouvé la solution pour décourager les fumeurs mineurs et dissuader les fumeurs invétérés. « Les étiquettes de mise en garde sanitaire illustrées sont plus susceptibles d’attirer l’attention des enfants et des adolescents, notamment les enfants fumeurs qui sont particulièrement vulnérables », a fait savoir Prince Mpondo, président du comité presse anti-tabac.

C’était ce 26 juin 2017 à Yaoundé, au cours d’une rencontre avec les hommes de médias sur les effets nocifs du tabac. Ce dernier précisera d’ailleurs que le texte qui permettra d’adopter l’avertissement sanitaire graphique sur les paquets de cigarette est actuellement dans le circuit administratif en attente d’être adopté par le gouvernement. Avec l’institution de ce texte, le marquage sanitaire textuel en vigueur depuis 2007 du fait d’un arrêté conjoint du ministre du Commerce et celui de la Santé devra disparaître. Pour le C3T c’est déjà une petite victoire.

Cette plateforme coordonnée par le Dr Flore Ndembiyembé se conforte sur l’efficacité prouvée par ces marquages sanitaires imagés dans plusieurs pays d’Afrique. « Les statistiques montrent que les pays qui ont adopté des avertissements sanitaires graphiques, y compris des pays comme le Tchad, le Burkina Faso et l’Egypte observent une réduction notable du taux de consommation de tabac », apprend-t-on en consultant des documents d’informations mis à la disposition des médias ce 26 juin.

Cette mesure qui est salutaire pour le C3T n’est pas vue d’un bon œil par les industries du tabac. En plus de soutenir que ces illustrations graphiques violent le droit à la propriété des fabricants, ces industries du tabac relèvent également que ces images ne permettent pas aux consommateurs de distinguer les produits d’un fabricant de ceux de ses concurrents. Faux, rétorque la C3T.

La coalition que dirige le Dr Flore Ndembiyembé reste convaincue de l’efficacité de ces images qui inciteront les fumeurs à fumer de moins en moins. En attendant son adoption, l’équipe de la C3T poursuit la sensibilisation. Le 5 juillet prochain, cette coalition rencontrera une fois de plus les parlementaires afin de les outiller pour qu’éventuellement, ils puissent adopter en connaissance de cause un projet de loi antitabac.

Pour les acteurs de la lutte contre le tabagisme au Cameroun, ce n’est que cette loi nationale antitabac, accompagnée d’un décret d’application qui permettra de rassembler les textes parcellaires existants en matière de lutte contre le tabagisme, et, évitera un cancer, des maladies cardiaques ou encore respiratoires à de nombreux adeptes de la cigarette.

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages