jeudi 19 avril 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Crise Fécafoot : La Fifa reporte la réunion du 8 juin Spécial

L’instance faitière du football mondial a reporté la rencontre, le temps pour ses invités d’obtenir le visa.


Les invités à la réunion de conciliation convoquée par le secrétariat général de la Fédération internationale de football association (Fifa) n’iront plus à Zurich le 8 juin prochain comme initialement prévu. Dans une correspondance signée de Véron-Mosengo Omba, le Directeur des associations membres et développement Afrique-Caraïbes, l’instance faîtière du football indique qu’«une majorité des personnes invités nous a fait savoir qu’il leur sera impossible d’obtenir le visa nécessaire à l’entrée en suisse dans le délai de trois semaines à leur disposition jusqu’au 8 juin 2017». Du coup, la Fifa s’est trouvée dans l’obligation de reporter ladite réunion au 3 août 2017. Et devra donc faire parvenir aux concernés de nouvelles lettres d’invitations à cet effet.


Cette réunion a été convoquée par correspondance de Fatma Samoura, la secrétaire générale de la Fifa, du 3 mai 2017, pour un «dialogue franc et constructif» entre l’exécutif de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), notamment Tombi à Roko Sidiki et Blaise Moussa, respectivement président et secrétaire général de l’instance, et les principaux opposants aux nouveaux maîtres de la Fécafoot que sont Joseph Antoine Bell (Bandjoun Fc), Abdouraman Hamadou (Etoile Filante de Garoua), Akoé Domingo (Jeunesse star de Yaoundé), John Balog (Authentic Fc de Douala) et Prosper Nkou Mvondo (Ngaoundéré Fc). Les invités audit dialogue n’ont pas accepté les qualités attribuées à leurs «adversaires». Se fondant sur la décision du Tribunal arbitral du sport (Tas) du 27 février dernier. Alors, dans une lettre collective adressée à la Fifa, les contradicteurs de Tombi à Roko ont exigé la rectification de ces titres.


Et n’ont d’ailleurs jamais changé d’avis sur la question. Une ultime réunion de crise s’est d’ailleurs tenue hier à Douala, à l’effet de peaufiner la stratégie à adopter. Avec comme première décision prise à l’avance, de ne pas faire le voyage de Zurich. «Je ne serai pas à Zurich le 8 juin. Je n’ai pas demandé le visa ; et je ne suis pas le seul qui ne l’a pas fait», réagissait ce matin dans le magazine Défis actuels, Prosper Nkou Mvondo. Citant en l’occurrence John Balog et Akoé Domingo. Et des sources fiables, aucun des acteurs de l’opposition invités par la Fécafoot n’avait sollicité le visa suisse.

Dernière modification le jeudi, 01 juin 2017 18:57

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages