jeudi 17 août 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Câble sous-marin Cameroun-Brésil : la mise en service annoncée pour le dernier trimestre 2018 Spécial

L’information a été donnée par Camtel ce 16 mai au cours d’un échange organisé en marge du forum international sur l’économie numérique.

Le câble sous-marin en fibre optique devant relier le Cameroun au Brésil sera effectif d’ici le dernier trimestre 2018. Joseph Ndongo, directeur de la planification et des projets à la Cameroon télécommunications a fait cette annonce ce 16 mai au cours d’un échange sur la contribution de Camtel au développement de l’économie numérique au Cameroun.

D’après le directeur de la planification à Camtel, « le service sous-marin et l’itinéraire de pose de câble est achevé à 100 % », il ne reste plus que la fabrication du système immergé c’est-à-dire des câbles qui est en cours et réalisé à 30 %, a indiqué le représentant de David Nkoto Emane au forum international sur l’économie numérique.

Ce câble sous-marin qui passera par le port de Kribi pour atteindre l’Amérique est « de dernière génération et porte sur un linéaire de 6000 kilomètres avec une capacité de 32 térabits par secondes », renseigne l’ingénieur en service à la Cameroon télécommunications. Avec ce projet de câble sous-marin, l’opérateur historique de télécommunications Camtel entend « doter le Cameroun et la sous-région Afrique centrale d’un système de transmission internationale de nouvelle génération reliant le Cameroun par une voie directe à l’Amérique » a expliqué Joseph Ndongo.

Ce dernier a par ailleurs rajouté que ce projet permettra au Cameroun de disposer d’une infrastructure large bande positionnant ainsi le pays en un hub régional d’échanges électroniques. Du fait de cette infrastructure, « Camtel pourra avoir un déploiement dans les data center, un déploiement dans l’installation des centres d’appel, un déploiement dans l’hébergement des applications de premier rang qui s’appuient sur le levier infrastructurel, un déploiement dans les ports de système en satellites sécurisés par un haut débit », a conclu l’ingénieur en service à Camtel.

Lu 223 fois
0
Partages
0
Partages
×
LISEZ AUSSI