jeudi 25 mai 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Itinéraire:Fidèle Djebba, une vie au service des causes démunies Spécial

Fort de son engagement pour la défense des droits des filles et des femmes, de son implication contre le recrutement de jeunes par Boko Haram, cette camerounaise a remporté la première édition du Cameroonian Awards of courage décerné par le département d’Etat américain.

Son activisme à la tête de « rayon de soleil »,  cette association  qui place la jeune fille défavorisée au centre de ses actions lui aura valu un autre laurier cette année. A 37 ans, Fidèle Djebba, cette native de Kaélé dans le Mayo Kani a été honorée par le département d’Etat américain. L’assistante sociale en service au ministère des Affaires sociales a reçu le tout premier prix 2017 du Cameroonian Awards of courge. Cette distinction de l’ambassade des Etats Unies au Cameroun salue l’engagement de cette fonctionnaire qui, sous sa casquette d’activiste, travaille depuis des années à sensibiliser les jeunes contre la radicalisation et le recrutement dans les groupes extrémistes et les forme à la prévention et la gestion pacifique des conflits au sein de leurs communautés.

Pour porter sur la scène la Women of courage 2017, les ministres de la Jeunesse, Mounouna Foutsou et son homologue de la promotion de la femme, Marie Thérèse Abena Ondoua ont, au cours d’une cérémonie officielle tenue le 3 mai dernier à Yaoundé, porter en triomphe celle qui rêvait enfant d’être une footballeuse professionnelle. Bien qu’éloignée de cette ambition de jeunesse, Fidèle Djebba a multiplié les expériences et formations au point de devenir une slasheuse attitrée au Cameroun.  

Titulaire d’un master en psychologie sociale, c’est d’abord en tant qu’entrepreneur sociale que Fidèle Djebba se fait connaître. Pendant un bon bout de sa carrière, elle fait des consultations dans le domaine de l‘entreprenariat social et élabore des programmes en faveur des jeunes. Peu de temps après, Fidèle Djebba se lance dans le cinéma. Scénariste, elle réalise et produit en 2014 un court métrage « Ho'ou babal am », en français « prends ma place ». Le film à des allures de campagne contre le mariage précoce et forcé des jeunes filles dans le Diamaré. Fidèle Djebba lancera d’ailleurs tout un programme contre le mariage forcé des mineurs et va même se muer en assistante scolaire pour les jeunes victimes du phénomène.

En 2008, Fidèle Djebba lance le projet un enfant un acte de naissance à l’Extrême-Nord Cameroun. Sept ans plus tard, soit en 2015 et en 2016, elle se lance dans le champ politique avec comme ambition de former des jeunes filles au leadership féminin et au montage des projets. 200 filles séduites par le projet adhèrent et le concept Nana Awards prend corps. Cette compétition qui récompense le leadership, l’entreprenariat et le volontariat des jeunes filles l’a porte davantage devant la scène. Activiste, travailleur social, écrivain, rédactrice en chef…La femme aux multiples casquettes  poursuit son périple pour la cause des filles et des personnes défavorisées au Cameroun.

Dernière modification le mercredi, 10 mai 2017 17:45

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages