lundi 21 août 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Coopération militaire: Les Etats du bassin du Lac Tchad à l’école américaine

 

Les militaires des deux entités effectuent depuis le 24 avril des exercices militaires pour intensifier la lutte contre cette secte islamiste.

Afin de mettre un terme à la menace terroriste de la secte Boko Haram, les pays du bassin du lac Tchad doivent unir leurs forces. C’est la raison de cet exercice militaire baptisé « Unified Focus » qui a cours depuis le 24 avril à la Base navale de Douala. Cet exercice coalisé, premier du genre, est une initiative du Commandement militaire américain pour l’Afrique (Africom). L’exercice se tiendra pendant quatre jours, du 24 au 28 avril 2017.


L’exercice a pour objectif le renforcement et l’optimisation de la coordination des efforts nationaux et régionaux pour un meilleur résultat dans la lutte contre le terrorisme. Le programme de l’exercice prévoit des exposés sur les opérations de la Force multinationale à l’encontre de Boko Haram et de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest, avec un accent sur la sécurité et la stabilité régionale. Les militaires de l’armée camerounaise, américaine, nigériane, nigérienne, béninoise, vont discuter sur une multitude de scénarios possibles et augmenter l’inter-opérationnalité des pays membres de la commission du bassin du lac Tchad.


Dans son discours d’ouverture, le général de division Saly Mohamadou, commandant la deuxième Région militaire inter-armée et représentant du ministre de la Défense, a reconnu que la participation à l’exercice des délégations des pays susmentionnés montre leur détermination  à combattre sans réserve le terrorisme et toutes les autres formes de violences. Le général de division a affirmé que la même synergie a conduit à la mise en place de la force  multinationale mixte et que la coordination reste un facteur déterminant de réussite, dans la guerre contre  les organisations extrémistes. Il demande cependant aux participants de faire preuve de plus de sérieux et d’imagination. La situation sur le terrain connaît une amélioration mais cela appelle à une attention de tous les instants  pour une sécurité pérenne.», a précisé le général de division.

Le général de brigade Kenneth Moore Junior, représentant de l’Africom, s’est dit satisfait de la qualité des exercices programmés pour se dérouler en terre camerounaise. On va discuter ensemble, les militaires des pays membres de la commission du bassin du lac Tchad et la force multinationale mixte, des scénarios et comment augmenter l’inter-opérationnalité des pays membres de la Commission du bassin du lac Tchad».

Colonel Paul Chimi, Commandant  des opérations a précisé que «la lutte doit se faire en coordination avec d’autres pays, notamment ceux où la secte sévit également. L’exercice qui a commencé en collaboration avec les Américains, a pour but de renforcer les capacités à coordonner et à conduire les opérations contre les organisations extrémistes violentes ».

Danielle Mouadoumé B.

Dernière modification le jeudi, 27 avril 2017 13:15

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages